vendredi 26 août 2016

Carte postale : suite

 Les vacances sont presque finies .
Je n'ai fait que le quart de ce que je  prévoyais.
La présence de Mimosa notre petit fils complique un peu l'emploi du temps, mais c'est un bonheur de lui faire redécouvrir la mer.
Il a participé à la réalisation de ce splendide poisson et bientôt un autre animal aparaitra sur cette plage.
Visite au port : 

 Mimosa choisit  une glace au chocolat, Gabrielle craque pour une meringue et je m'offre une glace plombières guimauve tout en admirant les kayakistes qui tentent de remonter le courant.
Puis la classique ballade à la recherche de maisons bleues et le salut au saint bourru exophtalme. 
 


 Nous avons l'habitude de nommer ce genre de porte minuscule  : porte à sarko




 Ok la maison  ci dessus n'est pas bleue et la photo est penchée...
J'ai lu un seul des 20 livres emportés, mes cours d'Anglais sont en stand by.
Il va me manquer le temps pour rendre visite à mon ami Haïm et à Berhoise qui ne sont pourtant pas bien loin.
Je réussirai sans doute à aller voir les alignements de Carnac et les cairns sur une plage voisine.
J'ai fait quelques origamis, certains étaient prise de tête pour un résultat bien décevant.(pas encore testé le dodécaèdre pénultième et la brocade japonaise de Kusadama est impressionnante je l'avais oubliée c'était  un de mes préférés)
Je n'ai pas pu tester mon cerf volant.
J'ai un peu rattrapé mon sommeil en retard.
Sur le Net, j'ai assisté, médusé, à la trahison (démocratique mais trahison quand même) des syndicats médicaux amis, et je regarde sans y croire les syndicats beaucoup moins amis annoncer qu'ils vont ruer dans les brancards.
Nous avons passé de belles soirées avec les amis et pour l'instant nous avons su résister à l'appel du Kouign aman.
à suivre ...



mercredi 24 août 2016

Carte postale

 
  Alors que les autres parlent de rentrée des classes, nous voilà  enfin en vacances. 
Rien de neuf :  chaque été je vous raconte les beautés du golfe du Morbihan. Le gros des touristes a disparu, il reste encore du monde mais c'est supportable.
Mimosa notre petit fils nous a rejoint. A tour de rôle, nous jouons aux échecs avec lui, et constatons qu'il progresse. Sournoisement, dans l'espoir de pouvoir lire tranquillement, Gabrielle l'a initié aux sudokus (niveau 1)  mais là aussi, ses jeunes neurones lui permettent de progresser assez vite et il va bientôt  falloir cibler le niveau supérieur. J'aime l'optimisme du gamin qui est persuadé que dans quelques jours il atteindra le niveau 12 des sudokus de Gabrielle.
Mes courtes expositions au soleil m'ont comme d'habitude transformé en homard et je supporte les sarcasmes des copains.
Nous ne pourrons sans doute pas aller à Houat cette année, et si nous y allons je ne suis pas sûr d'avoir la force de faire le tour de l'île jusqu'à "la porte à rien".
J'ai réussi à surmonter les difficultés de connexion à Internet, de loin, je suis l'actualité particulièrement la signature de la convention par nos ex amis...

Mais surtout j'origamise, je lis, je me repose, je regarde, je tente  de faire le plein de ciel bleu et de mer...avant les luttes de la rentrée

--



samedi 13 août 2016

huit ans déjà

Il y a huit ans, j'ai crée ce blog
Huit ans déjà ...
Au début ce n'était qu'un test "pour voir" comment ça fonctionnait, pour essayer de partager des pans de vie avec ma famille éloignée, avec les amis ni délaissés ni oubliés mais également pris dans le rétrécissement du temps qui reste.