samedi 31 octobre 2009

la vodka du diable

le texte du défi #79 est assez long :
Pour le défi #79e du nom, le jouteur écrira*  (au choix) :

une lettre/ un discours / un règlement / un mode d’emploi / une recommandation / un plaidoyer / une harangue / une charte / un avis / un sermon...

lisez la suite de la consigne et les autres textes
(chaque fois que j'insère un lien j'ai une pensée émue pour Mme de Keravel qui m'a appris à insérer les liens !)


La vodka du diable
discours non radiodiffusé de Staline en date du 2 juillet 1941(1)
Camarades ! Citoyens ! Frères et Sœurs(2) ! Combattants de notre armée et de notre flotte !
Je m’adresse à vous, mes amis !
La perfide agression militaire de l’Allemagne hitlérienne, commencée le 22 juin, se poursuit contre notre Patrie.
Malgré la résistance héroïque de l’Armée rouge(3), l’ennemi continue à se ruer en avant, jetant sur le front des forces nouvelles.
Il faut les saborder !
Cà tire à la guerre j’y prédis l’ail rose.
Un grave danger pèse sur notre Patrie.
Camarades, nous allons nous battre, aucune armée n’est invincible.
Soldat je te le dis tout net :
Vise  pas ta grotte maya.
Ce soir : sardines, j’ai soif ! et ma chaise m’a dit « les boulettes c’est gras »
Donc je disais : nous allons nous battre, c’est sûr mais qui sera le meilleur hein ?

Note n° 1       Le discours officiel a eu lieu le 3 juillet 1941. Celui-ci est le brouillon, la répétition générale. L’histoire garde la trace de la version radio diffusée plus longue et moins arrosée.
Note n°2     Il parait que c’est la seule fois où Staline a utilisé le terme de « frères et sœurs «  dans un discours
Note n°3        Le rouge est la couleur qui excite le plus le cône*(4) de l’œil humain,
Note n°4       d’où l’expression le jour se lève et les cones  rient  commencent
Note n°5       Traduction phonétique  certifiée (ouvrir le lien)
Pour terminer : une mensuration qui arrive comme un cheveu sur la soupe : mes moustaches sont un peu  moins grandes que celles de Papistache et  de Staline.

blog en stand by...


blog en stand by...

31 Octobre 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #around l'escale
Mon papa  est hospitalisé.
Je vais passer du temps avec lui et moins de temps ici et sur vos  blogs.


Je reviens dès que possible....

z

lundi 26 octobre 2009

Blog en mode pause...


26 Octobre 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #around l'escale
Pendant quelques jours , peut être quelques semaines ce blog risque d'être silencieux.
Silencieux, c'est vite dit : à la demande de quelques samedi défiants et deJoye en particulier, je vous mets le lien d'une de mes prestations au basson. Vous cliquez à vos risques et périls, je ne saurais être tenu pour responsable des malaises divers occasionnés par l'écoute de ce massacre...(pour couronner le tout je viens juste de découvrir le moyen de ne pas faire "saturer le micro" et je manque de temps pour recommencer.
  Bon, j'ai quelques soucis et des choses à régler qui  vont  me prendre du temps.
J'ignore si j'aurai l'esprit libre pour écrire et  je ne suis pas sûr de pouvoir répondre à vos commentaires hilares ( donc ne vous vexez pas).
  Je pars bientôt avec ma valise pleine de champs opératoires je reviendrai peu après(le voyage est très court) mais sera sans doute submergé de travail en retard.
(Les autres "escalators " à qui ce blog est ouvert ont tendance à fuir internet.).
Voilà, croyez bien que je suis désolé de m'éclipser de la sorte, croyez bien que vous allez me manquer.
Laissez moi un peu de temps, je reviendrai bientôt. 
pendant mon absence allez faire un tour dans mes liens, ("incruste") çà vaut souvent le coup.
à bientôt...

z

samedi 24 octobre 2009

tentative d'épuisement d'une consigne


24 Octobre 2009 , Rédigé par Zigmund

Très
chers
amis
défiants
ce montage est à votre disposition pour le défi #78
Cherchez, trouvez, expliquez, rêvez  ...
Bon voyage au pays de l'imagination ...
Nous attendons de vos nouvelles
toujours au même port :



L’imagination … ils en ont des  drôles  les lanceurs de défis.
Côté imagination, je suis du genre handicapé.
Pourtant l’une de mes citations préférées  est celle-ci, extraite d’une chanson de François Béranger « alors faites comme vous  voudrez, dormez ou restez éveillés, agrandissez vos oreilles, enclenchez l’imagination »  
«Ouais, ben  çà  ne  m’avance pas des masses ! …
Je scrute le montage photo…Petite excursion sur gougueule  pour tenter de vous montrer le diagramme de ce pliage, immanquablement on se retrouve sur des sites  de loisirs créatifs, assez « nana teux ».Il  doit bien trainer dans mes bouquins d’origami, mais où exactement ?
Alors la chanson d’Hugues  Auffray me trotte dans la tête, « c’est un fameux trois mats », mais je préférais « hastan huego » que je ne sais pas orthographier.
Vachement bleue, cette flotte, çà fait pas naturel .
 Z’étes sûrs qu’y a pas du transgénique  là-dessous ?
Çà vous a un coté « bouteille à la mer « ce bateau…
Que d’eau que d’eau !  et moi qui sèche lamentablement.
Frère Zigmund,  ne vois tu rien venir ?
Je ne vois que la mer qui bleusoit, je ne vois que du bleu
Et  vogue la galère …
 Je ne m’en sors pas, j’hésite à envoyer ce texte  aux défiants, ils ont beau être ouverts, vont me jeter par-dessus bord…

samedi 17 octobre 2009

les jolis ballons


17 Octobre 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #le défi du samedi
(en réponse à la consigne#77 des défis su samediles autres textes sont sur samedi défi)
« Oh la jolie boite de ballons sur la table de nuit « à » tonton ! », s'exclame la jeune Sophie .
Si Sophie s'est contentée de déchiffrer lentement la marque "viens poupoune...c'est la fête", François a pris connaissance silencieusement du reste des indications sur l'emballage coloré. 
Déjà Sophie a extrait  un ballon de son emballage carré…hum ! ce sont des ballons parfumés à la banane…étonnant.
François avant de s’éclipser discrètement  a soufflé à Sophie : « inutile de souffler dedans, tu  y mets de l’eau çà gonfle beaucoup…  tu fais un noeud, tu vas voir, çà fait comme  de la gelée et tu balances par la fenêtre  sur les passants ...! ». Sophie a suivi les conseils de son grand frère mais le deuxième ballon est bien trop gonflé d’eau  et, quand elle le prend dans ses mains pour  le porter à la fenêtre  celui ci explose, inondant à ses pieds  la moquette de la chambre.
Dans l'escalier, tonton monte, trempé et visiblement énervé ... 

 (la vraie fin du texte que la timide institutrice,  mademoiselle Opportune, ne connait pas est légèrement différente :
Dans l’escalier, tonton monte, visiblement énervé  en marmonnant : « préservatifs à la banane » et puis quoi encore ?)  
 

                                                    commentaire de texte
  • Qu’est-il arrivé à Sophie ?  elle a touché à une boite sans demander l'autorisation
  • Pourquoi pareille mésaventure lui arrive-t-elle ?  parce qu'elle n'a pas réfléchi
  • Quelles qualités lui manquent encore ?  elle devrait mieux lire le mode d'emploi sur la boite
  • Comment nommer l’attitude de François ?  faux cul comme tous les grands frères(c'est du "vrai cu")
  • Que prouve la dernière phrase ?    qu' elle va drôlement se faire gronder surtout que les ballons "viens poupoune" c'est pas facile d'en retrouver         z

jeudi 8 octobre 2009

Murphy versus Zigmund



8 Octobre 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #around l'escale
     Je suis au bord de la  déprime.
Submergé de boulot juste avant mon congrès, je me suis  enfermé  tout le week-end  pour peaufiner  mon « power point »  sur la disparition des ophtalmologistes médicaux.
J'ai découvert l’énorme  sac rouge de 10kgs que je dois prendre en plus de mes propres bagages pour le congrès. Pas question de se dédire : le sac contient des champs opératoires pour un hôpital au Cambodge. Mais je passe mon temps à me demander comment je vais faire pour alléger mon propre bagage et surtout comment atteindre,  chargé comme un mulet, la navette qui me conduira à l’aéroport.
Comme si çà ne suffisait pas, je reçois les dernières recommandations concernant le séjour là bas :  « tenue blanche recommandée pour la soirée de gala » . Fallait m’entendre hurler  mon aversion totale et définitive pour cette couleur, et rajouter qu’en Asie le blanc est couleur de deuil…(peut être pas au Cambodge ?)
Tant bien que mal j' arrive à  dégotter un costume écru  à  peu près mettable et me remets à mon power point. Tard dans la nuit, fatigué, mais content de moi, je mets le point final à mon intervention, et l’envoie à l’organisateur.
En attendant le départ, je " bourre" mes consultations  avec l'espoir de  ne pas être submergé de travail à mon retour.
Ce soir , je suis  rentré d’une humeur de chien, haïssant , la terre entière : plein de « mal comprenants chronophages » (pour rester correct), de gens âgés vierges de tout ophtalmo, qui voulaient tout de suite être opérés de cataracte, de pénibles de tous poils, et  plein de bobologie en urgence.
Comme si çà ne suffisait pas, j'ai  tenté de réparer la pompe de l'aquarium et  inondé une partie de mon cabinet.
     J'ai avalé ma soupe en grognant  que je detestais la terre entière, et, avant d’aller me reposer, j'ai eu la mauvaise idée de jeter un œil à   mes courriels.   Grave erreur.
L’un des organisateurs demande aux intervenants de traduire leur power point en anglais pour les collègues étrangers … çà m’a achevé  !
     Mon anglais est assez squelettique, et plus embêtant, mon diaporama est  en grande partie intraduisible et  traite d’un sujet plutôt limité à la France…
Heureusement,  pas très loin il y a quelques personnes qui devraient pouvoir tenter la traduction impossible.(votre mission, si vous l’acceptez  etc … »)
    En bougonnant, je suis parti me plonger dans une BD (la dernière de Bourgeon. La petite fille bois caïman).
Pour la traduction, j’aurais pu aussi demander  à Joye qui passe souvent ici, mais çà demanderait  bien  des explications de vive voix*…et puis finalement l’organisateur a compris que la meilleure traduction ne permettra pas à des asiatiques ou des anglo saxons de s’intéresser à ce problème.
Demain  je vais  travailler  toute la journée à l’hôpital, j' aime bien…,je m'entends bien avec ma patronne Zelda . Un nouveau patron vient d’arriver, un vrai puits de science, très sympa également.   Tout çà devrait contribuer  à  remonter mon moral .
* joye je n'oublie pas ma promesse d'enregistrement basson.

samedi 3 octobre 2009

Défilé...



3 Octobre 2009 , Rédigé par Zigmund

J'ai regardé quelques vidéos des cérémonies du 60 eme anniversaire de la république populaire de Chine.
Je n'ai jamais regardé le défilé du 14 juillet pour comparer.
C'est assez long, mais çà donne à réfléchir.

On voit  Hu Jin Tao lancer le défilé d'un air enjoué et badin...
  Plus loin, sur la même vidéo (très longue) on voit des chars portant des missiles, tout  çà est  très gai, peint en bleu ciel (camouflage?), genre nuages ou vagues.
 Vers la fin la caméra s'attarde sur la tribune des officiels souriants.
Pour "détendre l'atmosphère", si on peut dire, je vous mets en lien ce défilé de femmes soldats habillées de rose assez surréaliste...Merci à Flo de Nanjing qui m'a permis de découvrir ces vidéos que je livre à votre (libre) réflexion.
J'envisage un autre voyage, un jour, donc il est possible que je ne réponde pas à vos commentaires.

Pour le week-end 3 citations d'Albert Einstein.

Pour être un membre irréprochable
 parmi une communauté de moutons,
 il faut avant toute chose être soi-même un mouton.


Le nationalisme est une maladie infantile
C'est la rougeole de l'humanité.Ceux qui aiment marcher en rangs sur une musique :
 ce ne peut être que par erreur qu'ils ont reçu un cerveau
une moelle épinière leur suffirait amplement.

jeudi 1 octobre 2009

spleen d'automne ...


1 Octobre 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #around l'escale
http://www.youtube.com/watch?v=ifKKlhYF53w


- je n'aime pas l'automne...(en emporte le vent) déjà au super marché z'ont sorti leur noël !...         beurk !!!
- je suis préoccupé par la santé de qq membres de ma famille
- je suis débordé de boulot et de choses à faire tout est en retard.
- la table ne désemplit pas. pour ne pas affoler les personnes sensibles, de ma famille qui pourraient s'égarer ici, je censure les photos du désastre.
- je me retrouve seul à l"'escale"depuis 8 jours.j'écoute la radio, je travaille un peu, je caresse Zigmund-chat qui voudrait bien s'installer sur le clavier
- j'espérais en profiter pour mettre les choses à jour et rien ne marche comme je veux.tout traîne lamentablement.
- les chats sont pénibles et réclament sans arrêt à manger ou se battent pour attirer mon attention..
- le jardin a besoin d'eau et je manque de courage et de temps pour arroser espérant que la pluie viendra.
-il faut que je récolte les topinambours (quelle idée d'avoir planté çà !) çà fait de jolies fleurs mais rien d'autre n'a poussé.
(et si je ne les ramasse pas, l'an prochain c'est tout le petit jardin qui en sera couvert).=>conséquence : je n'ai récolté que dix tomates cerise et pas l'ombre d'une cucurbitacée(la seule survivante était un mâle)
-mon nouvel appareil photo refuse ma carte 4 giga qui marchait si bien auparavant(chinois, of course)
-Avant de partir en congrès, j'ai  accepté(fort imprudemment) d'emporter  dans mes bagages un sac de 9 kg de matériel chirurgical, Sûr,  j'ai râlé quand j'ai vu la taille du sac : c'est enorme et encombrant... çà va être chaud dans le métro !


-les fils dépriment et racontent leurs difficultés à trouver du travail.
-j'hésite à poster cet article qui ne me plait pas
En attendant le retour des "Escalators", j'ai quand même quelques petites consolations :  il restait une bière fraiche dans le frigo et un macaron à la pistache,(celui au chocolat je le garde pour demain) je me suis encore offert des livres et il y a ces videos jubilatoires que Jako m'a fait découvrir. à voir pour se remonter le moral...mais pendant ce temps le boulot n'avance pas, bien sûr, "c'est un choix"..


z