samedi 30 janvier 2010

ci metière m'était conté



Êtes- vous  sûrs de vouloir pousser cette porte et me suivre ?
Je crains de ne pas être bien drôle, mais croyez bien que j’aurais adoré savoir vous faire hurler de rire en visitant un cimetière(je parie que certains défiants y parviendront )

dimanche 24 janvier 2010

Plions mes frères !


Ecrit pour le défi du samedi

  Et Vlan ! C’est tout moi çà, comment ai-je     pu m’embarquer dans cette galère ?

    A force d’avoir pratiqué un  « origamisme » militant, d’avoir semé sur mon passage mes modestes œuvres  éphémères, histoire de montrer à la face du monde qu’il y a autre chose que la  célèbre « cocotte*" du fonctionnaire, me voilà désigné pour     plier des tigres à l’occasion du nouvel an chinois à la fin du mois.(ben oui c'est l'année du tigre)23pajaripapel22_jpg


    Aie ! je suis super mal !

    D’abord j’ai horreur de plier des animaux, à part  les grues ** traditionnelles. Mes préférences vont aux modèles géométriques, aux boites, aux enveloppes et aux tatoos. Et puis les animaux, c’est extrèmement difficile à plier, ça demande un temps fou, une minutie à toute épreuve. Au  moindre écart on se retrouve avec sa feuille lamentablement chiffonnée, et  arrivent jurons  arggh ! et sanglots       ouin !!!!
P1020091

   


    Comme disent  Jacques Brel  et Desproges tout peut se plier  …On voit bien qu’ils n’ont  jamais tenté de plier un perroquet,  ou un paon.

    Frères vivants qui après nous viendrez à l'origami, sachez que vous ne regarderez plus les prospecti (? ben quoi un prospectus des prospecti non?) du même oeil (pliable ? carré ? couleurs exploitables ?) et que vos tiroirs, votre bureau, votre maison sera envahie de divers papiers multicolores et multiformes à tester, vous deviendrez de dangereux et doux maniaques. Et pendant ce temps là, les papiers officiels, les courriers urgents procrastinés s'amoncelleront désespérément sur votre bureau. Disciple de Gaston Lagaffe, serez devenus. 

    Après tours et détours sur la toile, je clos ici officiellement ma quête de ce  merle blanc, les tigres qui orneront les     tables du nouvel an chinois de notre association, seront de papier, certes, mais tout simplement dessinés…logo_2

    * emblème connu de l'origami elle s'apelle pajarita (photo extraite d'un site espagnol)

    * *au bout d'un moment nous verrons les grues se tasser , certes mais allez  lire la triste  et célèbre histoire de cette grue

mercredi 20 janvier 2010

procrastination -1- (il y en aura d'autres ...)


20 Janvier 2010 , Rédigé par ZigmundPublié dans #bonheurs divers
http://fc01.deviantart.com/fs13/f/2007/077/2/e/Animator_vs__Animation_by_alanbecker.swf
c'était çà ou le rangement des papiers URSSAF

cliquez sur ce lien
 le  gars qui a fait çà s'apelle Alan Becker
Respect !

z

mardi 19 janvier 2010

arrrrgh ! (2)


"percé jusque z'  au fond du coeur d'une atteinte imprévue "
que j'espère non mortelle !
arggghhh!
dans la boite aux lettre il y avait un avis de passage : lettre R/AR
de bon matin çà vous fout un coup au moral

jeudi 14 janvier 2010

Sélection de la raideur des gestes


 Ecrit pour le Défi du samedi
48550854_pExtraite  du journal l’épique   voici une illustration de la règle du pénalty au foot. Le célèbre arbitre Papistak  entouré de ses juges de touche et de quelques déviants du samedi  indique qu’il y a eu main.
Joe Krapov, le célèbre joueur venu  du froid proteste de son innocence  en signalant que Poupoune, la joueuse de l’équipe adverse a tendu la main vers sa feuille de vigne de façon à provoquer la faute.(et pas que…)
L’arbitre s’exclame : « inutile ! me suis déjà fait avoir pour une autre main célèbre… veux pas le savoir y’a  eu main, y’a peno…
Apéro ? c’est pas l’heure pense le goal sourd déguisé en cheval
Poupoune, (à peine sortie d'un séjour en cave d’où son teint pâlot) scandalisée signale qu’en la bousculant, Joe a bien failli la faire tomber sur un serpent , d’ailleurs que fait ce serpent sur un terrain de foot ? et il est où le ballon maintenant ?
Çà suffit ,râle Papistak, le prochain coup c’est la mise à l’index direct !

mercredi 13 janvier 2010

argghh !


13 Janvier 2010 , Rédigé par ZigmundPublié dans #Table et divers déboires
et me voici  bêtement terrassé par une gastro ; du fond de mon lit je me ballade sur vos blogs, mais je n'ai pas la force de réfléchir à un commentaire.
j'ai plein de choses à faire primordiales, inintéressantes, déclarations administratives diverses , aller nourrir mon bien aimé banquier(avant que mon compte en banque ne s'offre un beau plongeon.
donc j'ai plus de plaisir à me promener sur vos blogs puisque je ne suis bon à rien, m'endormir bouillant de fièvre, me réveiller, respirer l'odeur d'une pomme au four qu'une main charitable a posé sur un plateau à côté d'une tisane au thym.
çà va refroidir j'y vais... 

dimanche 10 janvier 2010

les yeux d'Elsa

 source image  http://www.lentilles-colorlens.fr/lentilles-festives/77-lentille-de-couleur-vert-emeuraude.html ) 



(réponse à la  consigne #88  du défi du samedi  = " vert " )
   
1988

Déjà  deux ans que son bel amour avait fui pour d’autres bras.
 Tout allait changer, à commencer par ses yeux : noisette,  comment attirer un mâle avec une couleur aussi   commune ?  Elle aurait bien échangé ses cheveux bruns contre une tignasse de blonde platine, mais c’est le genre de coup de tête difficile à assumer. Par contre, pour les yeux, elle était privilégiée : via un  copain ophtalmo et son épouse opticienne,  elle avait pu, quelque temps auparavant,  essayer les premières lentilles  « qui changent la couleur des yeux »  à un prix abordable.
 Le résultat du premier test avait été  pitoyable  :  ces  lentilles-test d’un beau  bleu  ressemblaient, une fois installées sur la cornée,  à  un  vieux confetti percé d'un trou,  le regard était terne et artificiel, limite bovin.(prise de test !)
 Mais la commerçante vient  de  recevoir une nouvelle fournée de lentilles,  et la sachant motivée,  lui propose un nouvel  essai.  Elle a renoncé au bleu rêvé, et accepté  la couleur verte plus en accord avec la couleur noisette qui apparaît entre les  stries vertes  radiaires. OK pour essayer ces lentilles prototype sur un week end, à une condition : dès le lundi, matin,  telle  Cendrillon, elle  devra les rendre dans  leur étui.
 Fière de ses nouveaux yeux, Elsa  se rend  à un dîner entre amis. Malgré ses clignements incessants,  personne ne remarque rien, même pas sa copine de toujours.
« Tu ne remarques donc  rien ? finit elle par lui demander », « non ! » dit la copine  après un regard plus soutenu…(zut !!! grrr !!) »
mes yeux ?... »
"tes yeux ?  ben quoi,  t’as raté ton maquillage ?! "(ayez des copines !)
Elsa avoue  alors son test  et  déclare qu’elle va sans doute s’offrir ces lentilles.
Tout le monde regarde de près  (c’est pas trop tôt !) et s’extasie.
Sauf un copain qui lance joyeusement cette petite perfidie : « ben moi je n’aimerais pas rencontrer une fille aux yeux verts  qui, le soir venu,  enlève ses lentilles …et pourquoi pas des faux seins pendant qu’on y est ? » (re-grrr !!)
Le lendemain, dernier jour du test,  Elsa erre seule  dans sa petite ville de province. Elle va encore réfléchir …mais avant de rendre  l’étui, elle veut au moins s’offrir des photos  d’identité d’elle avec ces yeux verts provisoires.  Or le seul photomaton de la ville se trouve à la gare* et pire l’appareil couleur est en panne, le seul qui fonctionne dans toute la ville c’est le photomaton  noir et blanc. … enfer de damnation !
Verte de rage, Elsa est rentrée chez elle, a installé son appareil photo sur le pied  télescopique, réglé le retardateur , et tiré une pellicule (argentique-et couleur bien sûr) entière (36 poses) d’elle-même   avec  ses yeux verts  éphémères .. le lendemain matin elle a rendu les cache noisettes dans leur étui...
(*A la gare comme à la gare -of course)

cette histoire (vraie) est ancienne forcément puisque toutes les lentilles d'essai sont actuellement détruites, qu'elles sont proportionnellement  bien meilleur marché et bien sûr  à cette époque  la photo numérique n'est pas encore née.  

dimanche 3 janvier 2010

ivresse impossible

en réponse à la consigne #87 du défi du samedi

Paul :
"qu’est ce que je fous là, moi,  assis dans ce pub seul face au mur éclusant verre sur verre, fumant clope sur clope*. Personne n’osera  s’assoir près de moi, c’est tout juste s’ils osent me regarder. Ma réputation de champion d’arts martiaux me précède et les impressionne. J’essaie d’oublier qu’elle s’est barrée avec le môme. La con…e, comment a-t-elle pu  me faire çà, à moi, qui suis craint et  respecté par mes élèves et les autres pratiquants ?
Et c’est quoi cette petite frappe  qui discute là bas avec mon pote Claude  en regardant vers moi, son appareil photo braqué sur tout ce qui bouge ? qu’il essaie sur moi et je lui démolis le portrait vite fait !…
Bon faut que je me calme moi, c’est pour çà qu’elle est partie …
ah ! garçon, une autre bouteille, non, on ne  touche pas aux bouteilles vides  sur la table… ( hips !*)"

 Dans un autre coin du pub  deux amis discutent en regardant vers Paul
Dom : -"dis donc, Claude,  tu as vu Paul, là bas tout seul, il va pas bien ?"
Claude : -"ben, tu  sais, un jour qu’il avait trop bu,  il a tapé sur sa copine et elle s’est barrée avec le gamin depuis un mois. Depuis, il noie son chagrin." 
Dom : -"voilà  pourquoi il a délaissé la bière et pourquoi  il a cet air encore plus teigneux que d’habitude ; dis donc,  t’as vu toutes les bouteilles vides qu’il a bues, alignées devant lui, il les fixe d’un œil mauvais, il a interdit au serveur de les ramasser…
 Je ferais bien une photo, mais s’il me voit, je suis mort ! Dommage, j’imagine la photo et surtout la légende " :  « Noyer son chagrin dans l’eau pétillante,  et se saouler  au Per…er,  c’est quand même bien  plus long et beaucoup  plus  difficile ! »

* le HIPS est un parti politique microscopique dont les initiales signifient "honte et impuissance au petit S*...

ce lien musical   qui refuse de fonctionner parce que dee*$$$zer fait rien qu'à m'enerver-tri yann chanson à boire-) (et finalement fonctionne quand il veut)  (redécouvert gràce à Madame de Keravel  et à Papet crouton ) me semble convenir à la situation 

*cette histoire vraie date d'il y a 10 ans  d'où la possibilité de fumer clope sur clope à l'intérieur.d'un pub.

samedi 2 janvier 2010

passage à 2010


2 Janvier 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #around l'escale
---

 ou comment contourner les vapeurs de de**.z*r (reprendre une musique insérée quand "c'était le bon temps " et recopier le code -normalement çà devrait marcher) par  contre impossible de vous mettre le lien avec la chanson des faboulous troubadours  "bonne année" que j'aime bien aussi.
(Suis dégouté mon super stratagème ne fonctionne pas grrr ! bon alors je tente le lien  là  et si çà marche pas je vais hurler ! )
http://www.deezer.com/listen-2589474



découvrez le rangement annuel de la fameuse table pour cause de réveillons familiaux.

la corbeille à pain est squattée par Elvis, le déloger d'ici serait un crève coeur
(car si nous sommes les premiers à rigoler des photos des chats dans un pannier genre calendrier des P&T, nous fondons littéralement dès qu'il s'agit de nos matous)





la déco n'est pas de moi.(zigmund-chat  a souhaité s'y intégrer)
nous avons fété le premier noel de notre petit fils. pour l'occasion nous avons délaissé le traditionnel ficus de noël (la plus grande plante verte de l'Escale que nous avions l'habitude de décorer) pour un vrai sapin.Mais le dit sapin a passé son temps à pencher malgré mes efforts pour le redresser et le bébé endormi n'a pas vraiment vu le sapin.
Tous ont admiré le rangement de la table. (mais la compta est en vrac dans un gros sac de supermarché et va falloir trier).
Nous avons beaucoup mangé et bu .
Puis nous avons fêté les 89 printemps de mon papa et retrouvé la famille brièvement.


 Hier 31 nous avons recommencé les agapes avec belle famille et amis , l'idée même de manger ou de boire me rend malade, même si j'ai évité les abus. Ce matin j'ai accepté de quitter mon lit pour une salade de fruits en accompagnement d'un bon aspegic bien dosé. J'ai refusé le café !
Vers 14 heures nous sommes allés chez ma belle soeur qui nous avait préparé un succulent repas. Nous avons sacrifié des homards qui grillés au four m'ont réconcilé avec l'existence.
je suppose que vous savez que toutes les recettes de homard préconisent de découper le homard vivant( et aussi de le tuer vivant!) en général je prends des photos de l'assasin... là je vous livre juste les homards sous le grill .



retour à la maison. chargement de photos , envoi de quelques voeux groupés. SMS , mails, tous ceux à qui on veut dire qu'on ne les oublie pas , qu'on pense à eux mais que le temps passe trop vite.
Au menu   soupe d'orties et  ===>>>>> au lit.
à vous qui passez par là, avant de retrouver ma couette, je vous adresse mes voeux pour cette nouvelle année, bien sûr je vous souhaite de belles choses , des rires des fous rires et des sourires, des petits et des grands plaisirs , une bonne santé(si, si un médecin peut souhaiter que les gens soient en bonne santé !), je voudrais aussi vous remercier pour les joies que vous m'avez données à lire vos textes dans vos blogs .
donc à tous merci et bonne année  2010  !

z