dimanche 12 septembre 2010

l'heure des "baves"

"mauvais poil ces temps ci le zigmund".
mon télephone portable a rendu l'âme après un court  plongeon dans la gamelle d'eau des chats, j'ai du foncer en urgence en acheter un moche et cher (un télephone ! )
Dans l'après midi, nous sommes allés "à la ville" qui organise chaque année des spectacles de rue et se couvre de décorations originales.
Mais cette année c'est "vaches maigres", aucun délire, juste quelques décorations sages.
Le spectacle nocturne  sur la grande place était lourd et affligeant (pour les artistes eux mêmes). 
Et aujourd'hui le pique nique  géant sur les bords de la rivière se fera  sous un ciel gris et peut être aurons nous la pluie pour la cérémonie de clôture.
Je vous passe les petits spectacles où il faut retenir sa place assis par terre une heure avant et d'où il sera ensuite impossible de s'extraire si on s'ennuie.J'essaie de fuir le spectacle de rue "poético -joli" je préfère les délires et les fanfares.(mais je reconnais que  la pluie de plumes sur la ville de l'an dernier était une pure merveille)   



Je n'aime pas septembre et sa rentrée des classes, le retour de rosh hashana et  yom kippour, fêtes primordiales pour mes coreligionnaires dont mes parents et toute ma famille. Je perçois leur regards et sous entendus chargés de reproches pour le laïc(quasi) athée que je suis devenu. Je pense que personne ne me redonnera la foi et  je refuse de faire semblant. Alors cette période devient une lutte pour ne pas choquer, ne faire de peine à personne mais  aussi  pour ne pas céder.  
 Je lis Sotah de Naomi Ragen qu'une cousine a offert à ma mère...et ce livre  passionnant  me conforterait presque dans mon combat laïc. (petite nuance, je bave un peu  d'envie  devant ces vies consacrées à l'étude, mais je n'aurais jamais  supporté la contrepartie-carcan, donc n'en parlons plus).
J'étouffe  et me désespère ici en sarkosie mais ce n'est pas nouveau je me sens étranger dans mon propre pays et j'ai honte qu'on expulse ainsi les Roms.
Ce que la plupart  des gens  ignorent c'est que si les roumains gitans (mais européens) sont considérés comme indésirables, leurs compatriotes médecins sont accueillis à bras ouverts pour remplacer les médecins(en particulier ophtalmologistes ) que la France n'a pas voulu former depuis une vingtaine d'années. Il existe même des agences qui pour 6000 € vous présentent un médecin venu de l'est pour vous succéder ou s'associer avec vous, ou faire pour pas cher le boulot à votre place.
Ce genre de pratique ne semble pas poser question à l'ordre des médecins, pourtant si prompt à s'immiscer ...
Voilà ... j'enrage et j'étouffe... je m'aperçois que j'ai écrit le même genre de chose l'an dernier.
Lu sur un tee shirt
"z'avez pas vu la crise?
elle me doit des sous !" 
Ca manque  singulièrement de rouge  ici, trouvez pas ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

c'est à vous de réagir ....