samedi 31 décembre 2011

procrastination et conjonctivite

Je crois bien que je suis le dernier ophtalmo du coin à  être joignable...
Réveil aux aurores comme tous les jours de ces "vacances" (9H30 !) pour quelques urgences :  en ce moment, sévit une épidémie de conjonctivites virales. Ça démarre par une sensation de grain de sable sous la paupière, puis les yeux se mettent à larmoyer et sont collés le matin au réveil, ça passe rapidement à l'autre oeil et c'est contagieux. Quand le deuxième oeil est atteint, la guérison est proche.
En général, ça guérit tout seul mais souvent il est difficile de résister à l'envie de mettre un antibiotique ou parfois sur la pointe des pieds, après vérification et en s'engageant à des contrôles serrés des corticoïdes (en collyre).
L'antibiotique que nous utilisons est un "vieux clou" de couleur rouge, mon patron disait que son efficacité résidait peut être dans le colorant.
Cette conjonctivite est en recrudescence depuis la fin de l'automne la dernière grande épidémie remonte à 25 ans.
Dans de rares cas les séquelles étaient importantes, le plus souvent c'était plus gênant que dangereux.
La plupart de mes cas personnels sont bénins (j'en ai deux graves que je surveille tous les jours ou quasi) mais tous traînent lamentablement quel que soit le traitement.
C'est très contagieux et j'espère ne pas l'attraper et surtout ne pas la transmettre.(bien sûr lavage des mains et tutti quanti) ; ça passe par une poignée de main, une pièce de monnaie etc...Si vous l'attrapez, c'est le moment de faire des bisous ou de serrer la main de votre ennemi préféré.
En dehors de ces incursions à mon cabinet, je procrastine doucement, je regarde les illusions d'optique de mon nouveau calendrier.
Et pourtant, j'ai une table à ranger, là tout de suite pour ce soir.
Autour de moi, tout s'agite, et je devrais faire la même chose, sinon Gabrielle va virer d'autorité toute la paperasse dans un grand sac et je vais me faire enguirlander .
Donc, je reviens tout à l'heure avec une photo de la table vide(on enlèvera Zigmund-chat au dernier moment) ou prête pour un petit réveillon cool en petit comité à l'Escale.
 

-----

z
--

samedi 24 décembre 2011

les deux diamants

Ce jour là, il pleuvait sur Saïda, la capote de la voiture décapotable prétée par un ami pour l'occasion a refusé de fonctionner, donc Pa et Ma Zigmund ont du se marier trempés. Bien sûr tout le monde autour a du essayer  de les consoler en répétant le classique :"mariage  pluvieux =mariage heureux".
De Saïda je n'ai que peu de souvenirs :   je retrouve l'ambiance du magasin de mes grands parents quand je regarde les échoppes de tissus autour du marché Saint Pierre à Paris.
La maison de mes grands parents était chaleureuse j'y retrouvais mes cousins, j'entends encore ma grand mère chanter "j'ai deux amours" de Josephine Baker.
Il y avait une piscine avec un petit toboggan  : j'ai le cuisant souvenir d'avoir déchiré mon slip de bain sur une aspérité de ce toboggan traitre, et avoir honteux supplié une cousine de me chercher un couvre fesses.


Aujourd'hui Pa et Ma Zigmund poursuivent leur route ensemble. J'aurais voulu emmener Ma à l'opéra, mais quatre hospitalisations en urgence l'ont fatiguée...
Die Zauberflöte n'est sans doute pas son opéra préféré mais si elle passe ici elle comprendra  mon choix.

Quant à Pa, ses préférences vont au cinéma donc les deux extraits sont plutôt  pour lui.

---
---
Chers vous deux, je ne suis pas bien loin, dès que Ma sera rétablie, nous fêterons dignement l'évènement.
Je vous souhaite de poursuivre  cette route longtemps et en bonne santé, je vous souhaite des découvertes et des émerveillements. 
Chers blogamis, si mes passages chez vous se font discrêts, si mes commentaires se font rares et si mes réponses à vos commentaires sont tardifs c'est entre autres du à la santé de Ma Zigmund mais il y a aussi une célèbre table dont je parle moins mais qui est toujours bien là. Pas de lien pour éviter de rendre malades Pa et Ma...
J'allais oublier : Mimosa de "viva la révolucion" vient d'avoir en avance son cadeau de Noël : une petite Léonie il aurait probablement préféré un tracteur à pédales.
Et puis C'est l'anniversaire de Pa Zigmund qui a la coquetterie de ne pas compter ses bougies ...

Comme cette année ça tombe quasi en même temps :  joyeux Noël  ou joyeux Hannouka à tous !


--(merci et bon noël à Lygoma qui m'a fait connaitre ce dessin (issu je crois du quotidien du médecin)--





Z


si le coeur vous en dit


en réponse à la consigne #173

 Clinique de cardiologie et chirurgie thoracique du Docteur Mehdi Hattor
cabg-2
Pontages coronariens : offre spéciale de  Noël 
au bout du quatrième pontage, le cinquième est gratuit ! 



merci (de tout coeur) à Grange Blanche et au  Dr Venkatesan pour l'image. 

dimanche 18 décembre 2011

timeo danaos ...

Je ne me souviens plus comment j'ai eu vent de l'affaire : probablement en allant faire un tour chez Dominique Dupagne dans atoute.
Nous avons entendu les syndicats médicaux se glorifier d'avoir signé un accord avec les caisses d'assurance maladie.
Nous ophtalmologistes avons regardé ça de loin, nous n'étions pas concernés apparement par les objectifs suggérés ou imposés. Nous avions vite compris que nous étions exclus de la seule possibilité qui nous était offerte de voir progresser nos revenus puisque ce système concerne les médecins généralistes.
Petite piqûre de rappel rapide sur les honoraires des médecins
la lettre clé :  le CS pour les médecins spécialistes n'a quasiment pas bougé depuis 1995  = 150FF soit 22,87€ en 2002 généreusement arrondis 6 mois ou un an après le passage à l'euro à 23€ . à celà s'ajoute MCS et MPC  qui amènent à 28 € une consultation en secteur 1
Alors OK je me doute que plein de gens trouveront que c'est beaucoup
j'ai déjà évoqué le problème ici (coming out fiscal) et là (dépassements d'honoraires médecine à deux vitesses).
et je demande à chacun de simplement vérifier quelle a été l'évolution de son salaire depuis 1995 et quelle a été la progression de ses charges et du coût de la vie. 
 Donc quelques médecins théoriquement non concernés par le machin se mettent à lire plus attentivement les lignes du contrat  que nos syndicats se réjouissent d'avoir signé  (sauf la FMF  qui dans un communiqué surréaliste semble avoir compris "après coup "la portée de sa signature) et découvrent ce que signifie le machin présenté sous le vocable P4P (en anglais dans le texte : pay for performance !) et en même temps ils constatent que l'adhésion de chaque médecin au bidule  est automatiquement enregistrée  pour trois à cinq ans sauf s'il envoie une lettre R/AR avant le ...26 décembre 2011.
Ne rien envoyer veut dire qu'on accepte les objectifs et qu'en contre partie les caisses nous verseront une somme qui sera au maximum pour un ophtalmo de 1750€ par an.(je n'ai aucune idée de la methode de calcul)
Les objectifs en question sont flous et pour nous ophtalmos surtout administratifs : ils concernent l'informatisation des dossiers et la télétransmission, choses que  pratiquent déjà la plupart de mes dociles confrères un peu geeks sur les bords. Aucun objectif réellement  médical.
On découvre que les caisses non contentes de sanctionner les médecins non télétransmetteurs de 0,50€ par feuille de soin papier, peuvent maintenant déconventionner le médecin réfractaire.
Depuis environ 10 ans avec  la télétransmission les caisses  délocalisent  sans le dire  leur activité sur nos secrétariats.
Dans cette  dernière convention elles  menacent carrément de déconventionner celui qui refuse de payer pour faire leur travail.
Un peu partout sur les forums médicaux on s'agite entre pro et anti P4P, entre ceux dont la lettre est prête à partir, ceux qui disent ne pas avoir les moyens de refuser cette prime d'autant plus que nous n'avons aucun espoir de voir augmenter la lettre clé CS dans les années à venir.
 Suite à divers déboires je résiste toujours à la télétransmission.
J'estime que le principe de cette prime est contraire à l'éthique médicale qu'elle pervertit profondément, elle ne gratifie pas  l'acte médical, mais un cahier des charges purement administratif .
Ma lettre de refus du P4P est prête et partira mardi.




J'afficherai dans ma salle d'attente l'affiche proposée par D. Dupagne.
"la conscience comme l'appendice ne servent à rien sauf à rendre l'homme malade. A .Vialatte"
 ...et dona ferentes
z

vendredi 16 décembre 2011

cookies


  1. chat échaudé cherche séchoir...en parler à l'archiduchesse.
  2.  daltonnien cherche marchande des quatre saisons pour en voir des vertes et des pas mûres.
  3. donne lot préservatifs peu servi garantis première main.
  4. héméralope cherche nyctalope pour nuits blanches.
  5. médecin énervé  cherche hacker confirmé pour mettre à mort  Vitale 
  6. cherche film alimentaire pas cher. contacter Dr  Watson...
  7. banquière en mal d'amour rencontrerait gangster viril pour élever petits banksters.
  8. échange chat à neuf queues contre chat neuf.

  9. professeur cherche agence de notation pour correction copies.
  10. locataire habitant gite immonde quai Branly cherche petite chambrette à Pigalle.
  11. 2012 échangerais nain exité  (à talonnettes) contre nain porte quoi (blonde aryenne s'abstenir)
--
merci à
wikipedia
sabine60 centerblog
z

mercredi 14 décembre 2011

l'idée du siècle

voilà c'est incroyable mais il existe des gens , des experts, diplômés et tout et tout, élus qui n'ont pas froid aux yeux ! ...et pas peur du ridicule.
voilà de quoi il s'agit : (cet entrefilet est copié collé du quotidien du médecin)

Une élue propose de recourir aux vétérinaires dans les déserts médicaux

Françoise Tenenbaum, adjointe au maire de Dijon à la santé, propose de faire appel aux vétérinaires pour faire face à la pénurie des médecins dans les déserts médicaux. « Je me suis rendu compte qu’il y avait des vrais médecins dans les territoires, ce sont les vétérinaires, qui peuvent intervenir en urgence, déclare l’élue socialiste. Je pense qu’il y a un champ de travail, mais il faudrait définir une passerelle de formation et cadrer la mission de ces vétérinaires. Surtout, ce ne serait pas à la place du médecin mais en l’attendant ». Cette proposition est jugée « irréaliste et dangereuse » par l’Ordre des vétérinaires de Bourgogne et prise avec humour par l’Ordre des médecins de Côte-d’Or. « C’est un pavé dans la mare et ça fait bouger les canards. On en retiendra les bonnes intentions », ironise son président le Dr Jean-Pierre Mouraux. « Ce n’est absolument pas pensable », indique pour sa part Monique Cavalier, directrice de l’Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne.
Le parisien : des vétérinaires pour contrebalancer la pénurie de médecins .
 
 
Je me demande, en cas  de problème urgent et grave, de nécessité de réanimation, ce qui se passera et qui portera la responsabilité d'un décès.
Est ce qu'ils auront la possibilité de piquer les malades incurables ou non rentables ?
J'ai hâte de connaitre l'avis des copains vétos de Bled la Forêt..
Je vous laisse  avec une de mes chansons préférées de Geoges Brassens 


 

Deux choses sont infinies : l’Univers et la bêtise humaine. Mais, en ce qui concerne l’Univers, je n’en ai pas encore acquis la certitude absolue."

Albert Einstein
 

samedi 10 décembre 2011

la voix du ciel


Après un long voyage en train, nous arrivons à Xi'An en Chine.
Il fait nuit, la gare est sinistre.
Comme  souvent,  les choses sont compliquées.
L'hôtel où nous a conduit le chauffeur de taxi n'est pas celui que nous avions réservé par téléphone,  il est sinistre et miteux.
Trois membres du groupe se dévouent pour aller voir à quoi ressemblent les chambres, les autres restent affalés épuisés sur les bagages. La description des chambres n'est pas encourageante.
Devons nous rester dormir dans ce bouge ? ou  repartir dans la nuit à la recherche d'un autre hôtel ?
Un groupe d'employés de l'hôtel, plus le chauffeur de taxi, suivent de près notre discussion, la discrêtion n'est pas une vertu chinoise, nous sommes l'attraction de la soirée...
Nous votons démocratiquement (mais à main levée) Rester ? partir ?
Mais nous sommes un nombre pair et le résultat est à 50/50...
Ne reste  plus que le pile ou face : c'est à notre interprète que revient l'honneur de lancer la pièce de monnaie.
(ici,  il y a surtout des billets et pour le pile ou face c'est  beaucoup moins facile !) 
Quand la pièce retombe, à nos 6 paires d'yeux, se joignent celles des curieux chinois.
Eux aussi sont intéressés au résultat (on reste !) et commentent le résultat en rigolant.
L'interprète traduit : chez eux pour pile ou face ils disent "écouter la voix qui vient du ciel"
Alors je demande : et comment ils font eux ?
Pareil répondent ils ...
(et finalement cet hôtel était plutôt sympa...)


Quinze ans plus tard,un autre voyage,  avec mon fils, nous faisons la queue pour visiter le musée de Shanghai.
Nous sommes deux "longs nez" (européens) accablés par la chaleur, noyés dans une foule de Chinois bruyants.
Un jeune Chinois engage la conversation avec nous dans un anglais convenable.
Il nous raconte qu'il vient de Wuhu, que la France est un pays "very romantic" et qu'il a une amie française qui s'apelle Elise.
Je sursaute...avant mon voyage j'ai échangé quelques mails avec une blogueuse nommée Élise qui vit et travaille à Wuhu.
Je lui avais promis d'essayer d'aller lui rendre visite mais devant la difficulté des voyages en train, j'avais renoncé.
A tout hasard je lui donne le nom de mon Élise...c'est bien  la même Élise !!!
Le garçon  lui a alors téléphoné , et j'ai pu parler à Elise qui était aussi soufflée que moi de cette rencontre étonnante !

J'avais rêvé ce voyage à Shanghai depuis dix ans  pour voir une éclipse solaire totale.

Le jour J fut le seul jour gris et orageux que j'ai vu  en Chine, rendant mon éclipse invisible, et,  de plus, comme le célèbre Bund était en travaux , nous sommes les rares européens à avoir visité Shanghai sans voir le Bund...(comme si des chinois visitaient Paris sans voir les Champs Elysées).
Les voies du ciel son impénétrables...* 
*et les hasards dinent à l'huile
z

vendredi 2 décembre 2011

mignonne allons voir si la ronze ...

Non point ici de jolie poésie... Il s'agit d'une voiture.
Je me dois d'avouer un penchant pervers et malsain pour les caisses pourries.

mardi 29 novembre 2011

intermède (Loire)




 
je n'ai pas traité la consigne du défi du samedi sur le silence , néanmoins ce blog sera peut être silencieux  pendant quelque temps , faute de temps et de disponibilité d'esprit.


De nouveau, la santé de Ma Zigmund pose problème et Pa zigmund  souhaite un peu d'aide.
alors, en attendant,
quelques images des abords  d'un mini congrès de neuro ophtalmologie ---nous avons fait une promenade dans la région .

Dans l'après midi le brouillard s'est enfin * levé  sur la Loire et les gabares .
(* mieux  gabares que j'aimais ..;même pas honte)
malheureusement,  au moment où le soleil a enfin  pointé son nez sur la Loire, il a fallu reprendre la route .
 


z

jeudi 24 novembre 2011

mots croisés






L'amie Berthoise attend : un appel, une lettre 
Et pour tromper l'attente,  elle fait des mots croisés.
Elle sait que  nous sommes là, de l'autre côté des grilles
Silencieusement ou presque, avec elle attendons
Un jour, bientôt, peut être, enfin elle nous dira...
Maux croisés, mots mêlés ...
Armée de son crayon, Berthoise est  invincible.
Dans les jours qui vont suivre, guetterons tes messages,
Tous venant aux nouvelles, au bar du tout venant.
En attendant de voir ton sourire rose fuschia,
Je t'offre cette grille pour croiser quelques mots
(en place pour le quatre grille !)
George  lui,  ne répétait jamais une définition.
Et au bas de la page,  je pose la solution.
 


 
 
 
 
 
  "Horizontalement
I. S'enfonce en Bretagne. - II. On n'en fait pas vraiment un drame...- III.Louis XIV.-IV. Fut bon en Provence.
  Verticalement
1. Point de repère.- 2. Pied - 3 . Il peut prendre le sien.- 4. Se fit pincer en Espagne 




 
sur Wikipedia  lien pour  Georges Perec
 
 
 
  ǝʇoɹ4-uɐlǝ ˙3-ǝʇǝq ˙2-ɹǝɯɐ˙1
 ʇuǝɯǝlɐɔıʇɹǝʌ
ǝuǝɹ˙ʌı-ʇɐʇǝ ˙ııı-olǝɯ ˙ıı-ɹǝqɐ˙ı
 ʇuǝɯǝlɐʇuozıɹoɥ

z

mercredi 16 novembre 2011

faux frères

De temps à autre  je viens vous bassiner ici avec les problèmes des  ophtalmologistes.
Allez Zigmund !  t'as rien d'autre à faire que de venir t'énerver ici ?
Si, j'ai plein de trucs à faire, mais je suis tellement en rage que ça attendra la fin de ce post.

Ca commence par un sondage comme il y en a très souvent, sauf que celui là est remarquablement diffusé et amplifié,dans de nombreux médias avec des titres accrocheurs ou quasi larmoyants.
le journal du dimanche : Médecine : les délais d'attente explosent
"Selon une enquête de l'Ifop, 58% des Français ont renoncé à consulter un spécialiste à cause des délais. Le record : 103 jours pour un rendez-vous chez un ophtalmo".
ou  france soir  
"Soins spécialisés :
58% des français y renoncent
Plus de la moitié des Français renoncent à se faire soigner par des médecins spécialisés selon un sondage Ifop. La raison : les délais trop longs."
 Alors, tout d'abord, posons nous la question : c'est quoi ce raisonnement à la c..., ce renoncement  aux soins  sous prétexte de délai ?
c'est n'importe quoi ! jugez vous mêmes :
" ça fait longtemps que j'ai besoin de faire vérifier ma vue, mais comme c'est trop long pour avoir un RDV, ben, j'la fais pas vérifier et j'irai pas... je demande même pas rendez vous, et partout, je vais clamer que j'arrive pas à avoir un RDV ..."
Modifions les paramètres :" j'ai très envie d'aller voir le super concert de Johnny* , je me pointe comme une andouille le jour du concert : comment ? il n'y a pas de place pour MOI ? "
ou  mieux encore : "je n'ai même pas essayé d'avoir une place pour ce concert  parce qu'il  y avait sûrement  trop de monde au guichet de location !"
Autre exemple :  vous êtes au chômage,l'usine de bisounoursville  vient d'annoncer qu'elle embauche 3 personnes ; quand vous arrivez devant l'usine, une trentaine de personnes a rendez vous comme vous pour un entretien avec le DRH : vous tentez l'entretien  ou vous laissez tomber direct ?
Revenons aux 58% de gens qui renoncent, la larme à l'oeil, à des soins spécialisés pour cause de délais :
Si vous n'essayez même pas c'est :
-que votre cas n'est pas urgent et ne justifie pas de passer devant les autres
 -que, si votre cas vous semble urgent, vous n'avez pas demandé à votre médecin traitant d'intercéder auprès de l'inaccessible  spécialiste  pour vous donner un RDV- vous savez bien : ça s'appelle le "parcours de soins ". non ?
        Nous ophtalmos, faisons tout notre possible pour ne pas refuser d'urgence.
  Proverbe : une urgence est d'autant plus urgente qu'elle est récente :"ça fait dix ans que j'ai pas vu un ophtalmo " n'est pas  une urgence !
       C'était pour des lunettes ?
   Ben,  ça se prévoit : il y a un décret d'avril 2007 qui vous autorise à zapper la case ophtalmo pour refaire vos lunettes pendant les 3 ans qui suivent votre consultation. Les lunettes pour adulte ne sont quasiment jamais une urgence.**
- que vous êtes mal élevé et restez persuadé que tout vous est du, tout de suite, et sinon, vous allez bouder et pas prendre rendez vous . A titre personnel, je me réjouis que votre choix se porte sur un autre médecin que moi .
Cela dit, nous ignorons comment était posée cette  question à laquelle 58% des gens ont répondu "je jette l'éponge sans essayer". De toutes façons, ce qui importait était de diffuser une info maintes fois ressassée  qui devient limite marronnier.
J'en étais là de mon coup de gueule quand je lus  plus avant ces articles :
" Mathias Matallah, président de Jalma, tire les conclusions de l’enquête en estimant que «  les spécialistes doivent faire la révolution de service sur le modèle de la grande distribution » 
Je vous laisse réfléchir à la portée de cette phrase, à ce qu'elle implique par rapport  aux soins et à la prise en charge des malades. Quant à moi, je me retiens d'être grossier et ce n'est pas facile...



Et puis, il y a cet article du Télégramme  assez complet sur les médecins spécialistes bretons.
  Vers la fin, on tombe sur cette réflexion d'un représentant de l'ordre  : "S'agissant des ophtalmologues, le problème n'est pas qu'on en manque***. Mais la France est un des rares pays en Europe où ils font de l'optique. Est-ce que le changement de lunettes relève vraiment de leur travail? "
Ce confrère reprend une  question qui nous est souvent posée : pourquoi perdons nous du temps à faire de l'optique alors que nos délais sont monstrueux  ?
Je vais faire court, j'ai déjà répondu ailleurs et j'y reviendrai sans doute.
1/ L'optique est partie intégrante de l'ophtalmologie. En soi, elle est rarement médicale mais elle peut rapidement le devenir et ce moment où elle le devient est imprévisible.
La détermination des lunettes est un temps court de la consultation, première étape d'une prévention ou du dépistage d'une maladie grave.
S'il s'agit d'une "consultation Kévin" on sait après coup que l'opticien aurait pu gérer.
Mais dans 80% des cas,(statistique personnelle) la pathologie pointe son nez et  il va falloir expliquer, convaincre que changer les lunettes ne servira à rien, gérer les examens complémentaires et le traitement.C'est ça qui prend du temps, et ça s'apelle de la médecine.
Très souvent, c'est pendant la phase de réfraction, (=d'étude des lunettes) que l'ophtalmo s'aperçoit qu'on va sortir  du "problème des lunettes".
2/ Confier ce stade réfractif systématiquement à l'opticien , c'est le rendre à la fois prescripteur et vendeur, juge et partie, bonjour le conflit d'intérêt !
Le confier à un opt...triste**** expose également au risque de méconnaitre une pathologie et ne fera pas faire d'économies au système de santé.(ben oui, il faut le payer le gars !)
Nous avons tous des observations de glaucomes méconnus, négligés, diagnostiqués à un stade trop tardif, chez des gens qui pendant des années ont renouvelé sans surveillance médicale leurs lunettes chez l'opticien.Nous avons des observations de complications cornéennes effroyables sur lentilles achetées sur internet  sans contrôle ophtalmo. 

3/ Au moment de cet examen de la réfraction, nous soupçonnons parfois des défauts dans le champ visuel nous évaluons l'aptitude à la conduite de nos patients âgés. Conduire avec 7/10 mais un champ visuel pourri est dangereux. C'est alors notre rôle de médecin de proposer un traitement si possible, ou de convaincre que la conduite n'est pas une bonne idée.
Poser la question "le changement des lunettes relève t'il du travail de l'ophtalmologiste" revient à se demander s'il est judicieux pour un médecin généraliste de mesurer la tension alors que le pharmacien peut le faire et proposer un traitement antihypertenseur.
   Il faut admettre une bonne fois pour toutes que la médecine n'est pas rentable, n'est pas rentabilisable que ce n'est pas un commerce même si c'est dans l'air du temps.
Le président de Jalma qui a commandé ce sondage, rêve probablement d'un système de santé qui ressemble à un supermarché de l'optique ou à ça. 
  Moi ça ne m'interesse pas, je préfère rester "l'Arabe du coin", en paix avec ma conscience, même si des technocrates ont savamment organisé notre disparition.
 
* bon j'ai choisi johnny ...
** les lunettes
-soit vous ne pouvez pas vivre sans et vous  avez une paire de secours(c'est comme les chaussures)
-soit vous pouvez vous en passer et c'est ce que je disais : pas si urgent que ça
*** a t'il vraiment dit ça  au journaliste ?
****opt...triste est le nom qu'on donne à ces gens qui souhaitent nous remplacer . je me refuse à prononcer ce mot
 
Il  y a cet article "réconfortant "que je découvre juste
http://enattendanth5n1.20minutes-blogs.fr/archive/2011/11/16/supplique-aux-neoliberaux-messieurs-qu-on-nomme-grands-lache.html
z
 

vendredi 4 novembre 2011

Mesquins sans frontières

Depuis l'ouverture de ce blog, j'ai toujours pris soin de mesurer mes propos .
 
J'ai évité les méchancetés  tentantes concernant nos gouvernants actuels et  gardé pour moi les horreurs que me souffle ma souris.
Si j'ai écorché quelques uns de mes bien aimés et nourriciers patients, je l'ai fait  sans méchanceté et en m'arrangeant pour qu'ils ne se reconnaissent pas .
Les quelques cas cliniques ici présentés sont donc "maquillés"ou suffisamment fréquents pour être noyés dans la masse : cataracte, glaucome, DMLA, lunettes, corps étrangers cornéens   sont notre pain quotidien.
Il est évident  que les quelques patients atteints  de maladies rares ou rarissimes n'auront pas ici la vedette car
ils se reconnaîtraient trop facilement et je me retrouverais face à un tribunal...

J'ai un jour accepté de  supprimer de ce blog  trois articles que je ne pourrai pas reconstituer (l'un d'eux fut effacé sans sauvegarde .).
Aujourd'hui je regrette de l'avoir fait.
J'ai ressenti cette "auto censure consentie" comme une grave atteinte à ma liberté d'expression,  ces écrits étaient   inoffensifs. Ils ont juste été utilisés par des médecins  pour décrédibiliser d'autres médecins...
Un jour, je me suis inscrit à un congrès, qui se tenait à Siem Reap au Cambodge .


Les sujets abordés m'intéressaient , il y avait de vraies communications scientifiques variées, médicales, optiques ou chirurgicales, et en filigrane un projet humanitaire.

J'ai bien hésité devant le prix du voyage en question, confié à une agence de voyage renommée qui nous obligeait  à choisir des hôtels superbes et luxueux ;  dépenser une telle somme dans un pays pauvre me semblait immoral.
Mes proches m'ont poussé à y aller et à ne pas regarder à la dépense, et, pour une fois depuis longtemps,  me faire plaisir.
Alors j'y suis allé et je n'ai pas regretté : c'était encore plus beau que je l'imaginais !
Les articles disparus disaient l'incomparable  beauté des temples d'Angkor, l'accueil des gens, la ville en ébullition pour la fête de l'eau.  



Mais, bien sûr, comme ce blog n'est pas spécialement destiné à des ophtalmologistes ou à des médecins,  je n'ai pas  communiqué sur  les sujets abordés lors des conférences . Il m'a donc  été reproché  d'avoir insisté sur l'aspect touristique de ce séjour et d'avoir passé sous silence les communications scientifiques.
Réparons cette erreur funeste et citons donc en vrac
-apport de la micro endoscopie dans la pathologie lacrymale
-lentilles multifocales
-discussion sur les verres correcteurs et les lentilles
-ophtalmologiste médical =espèce à préserver ?
-infection de la surface oculaire diagnostic et traitement
-bloc opératoire hors clinique : rêves ou folies ?
-risques juridiques : sommes nous bien protégés ?
etc.... 

(c'est volontairement que je diminue la police de caractères .)
A partir des  articles de ce blog qui disaient  la beauté des à-côtés de ce congrès, des lecteurs X haut placés se sont permis de mettre en doute son intérêt scientifique et de reprocher la visite des temples aux organisateurs.
Que ces sombres X sachent que ma colère d'avoir été instrumentalisé ne s'éteindra pas. Je le répète :  je considère cette intrusion comme une atteinte pure et simple à ma liberté d'expression. Qu'ils me fassent l'honneur de ne plus me lire.
Alors, médecins ou non, je vous invite à aller vous promener à Siem Reap et dans les temples d'Angkor via l'album photo  et à constater que le cadre de ce congrès avait un intérêt  indéniable, évident effectivement   aussi important que son contenu. 
Chaque année, au retour  du congrès de  la société française d'ophtalmologie, je raconte ici mes promenades parisiennes parce que je sais que les sujets  des communications auxquelles j'assiste ont peu d'intérêt pour les lecteurs de ce blog. Personne,  n'a pensé à utiliser ce fait pour démonter la qualité scientifique de cette réunion.
Pour que nous ne risquions pas d'être distraits du programme scientifique par la beauté de Paris, je propose qu'on organise les prochains congrès des sociétés savantes dans un stade en banlieue ...  
Le Bréviaire du Carabin porte en page de garde l'inscription suivante:
"ci n'entrez pas hypocrites bigots ..."
du Docteur  François Rabelais.
z
 
 

mercredi 2 novembre 2011

Retour de vacances

Nous avons quitté la ville rose

Une petite halte chez nos amis dans la campagne aveyronnaise.
J'ai terminé le chuchoteur(de Donato Carrisi) un thriller assez réussi qui nécessite un coeur bien accroché .. Ames sensibles s'abstenir !.





             Au retour nous avons retrouvé Zigmund qui nous a reproché notre absence et  Elvis sous son pansement.
La vétote a refait le pansement du "pov'matou".
La tête est  moins serrée , l'aspect est  assez impressionnant quand même.
Tous les soirs il va falloir coincer la bestiole pour refaire ce pansement.
Elvis semble néanmoins s'accomoder de sa nouvelle tête.
Quelques papiers  urgents ont repris possession de la table.
Parmi eux, l'exemplaire collector de Charlie Hebdo que nous boudions depuis quelques années, j'essaierai de prendre le temps de le lire.
En ce moment,  je me remets à lire le canard enchainé qui aboutit ensuite dans ma salle d'attente  d'où sont bannis tous les journaux habituels des cabinets médicaux . 
Je retrouve ma connexion internet et je replonge dans l'addiction...si Elvis veut bien me permettre d'accéder à l'ordinateur bien sûr ! 
. Z

samedi 29 octobre 2011

Septante bougies pour Walrus

bonnannivQue peut on offrir à un ami  inconnu, belge de surcroit, qui souffle ses septante bougies ?
Handicapé des fêtes et des anniversaires, je m'interroge depuis que j'ai eu vent de cette consigne.
Déjà Vegas le fourbe sarthois  m'a chipé le chat de Gelluck  que j'avais l'intention d'utiliser .

Et puis Joye , probablement renseignée par les services secrets  iowahiens nous a fait une belle rétrospective sur l'ami en question. 
J'ai vécu entouré de gens pour qui l'anniversaire avait quelque chose de tabou, il fallait passer vite fait sur ce rappel désagréable du viellissement de tout être...  je manque donc d'anecdotes sur les anniversaires autour de moi  et  comment voulez vous que je sois capable de souhaiter un bon anniversaire à un ami inconnu ?
  En fait ,Walrus  n'est pas  un inconnu, et je ne sais pas si on peut dire ami. Il est  l'un des piliers des défiants du samedi, c'est lui qui règle ou répare nos bugs .  Au fil des ans, en le lisant, on se fait une idée de sa vie et  de ses centres d'intérêt. 
Et Walrus est il un ami ? sur internet, même hors réseaux sociaux, tout le monde devient ami avec beaucoup de monde, il suffit de se sentir "en phase" avec un ou deux écrits et l'auteur prend une place dans votre imaginaire.
Ca va plus vite  qu'avec votre auteur préféré, dont vous dévorez les livres, tout simplement parce que vous savez que le "blogami" vous ressemble un peu, qu'il écrit sans prétention de célébrité, qu'en dehors de son blog ou de ses commentaires il vit une vraie vie matérielle dont vous assemblez les morceaux comme un puzzle  mais il vous manquera forcément des pièces maîtresses  réservées à ses proches.
J'ai tenté de construire une fausse biographie de notre admin, mais je me suis heurté à mon manque criant d'imagination ou à ma crainte de blesser involontairement.
Puis je me suis promené sur Wiki histoire de voir les significations de septante, puis la signification mathématique du nombre 70. J'ai appris plein de choses passionnantes ... voilà que l'anniversé s'offre le luxe de me faire un cadeau !
Puis je me suis intéressé à  l'année 1941 en Belgique et dans le monde...
Je manque de temps pour réunir 70 défiants sur une photo pour lui souhaiter cet anniversaire... 
Alors me voilà pas très avancé avec quelques pièces du puzzle Walrus dans une main et 70 bougies dans l'autre, à poser sur un gâteau virtuel.
D'ailleurs  Walrus est il gourmand ? aime t'il le champagne ?  mystère ...et au moment où ce texte paraîtra, les bougies auront été soufflées.
 Alors même si ce puzzle d'environ  70 pixels semble complet*, il manque des pièces, et  c'est bien ainsi.-62347889-
 Et donc  ami, blog ami, walrus,  bon anniversaire ...

*je regrette de n'avoir pas trouvé le logiciel qui permet de mélanger les pièces , et d'en enlever quelques unes
 Voici un petit cadeau un peu hors sujet  qui évoque le temps qui passe





vendredi 28 octobre 2011

Blessure et armure

Elvis était anormalement calme ces jours ci
nous avions bien remarqué une minuscule trace de griffure proche de l'oeil que nous avons traité ...par le mépris.

Malgré l'absence d'empreintes digitales, Zigmund chat (connu pour son caractère ombrageux et son manque d'humour vis à vis d'Elvis) était fortement soupçonné.
Deux jours plus tard c'est  un "éléphant cat" que nous avons conduit chez le vétérinaire.


---peau nécrosée en 24 h et poche de pus impressionnante...
j'avoue être étonné par la vitesse de progression de l'infection.
Nous avons récupéré notre matou avec ce beau pansement chef d'oeuvre du vétérinaire .
Fallait voir la démarche ébrieuse du pauv'matou au retour à la maison. Le véto a serré le pansement pour que la bestiole ne puisse pas l'arracher : résultat : seules les oreilles peuvent remuer et le gueule s'ouvre juste pour manger . Bref la bête est l'ombre d'elle même.
Zigmund chat n'ayant pas reconnu son ennemi préféré,  a méchamment  feulé, et s'est pris une grosse engueulade.
Voilà donc Elvis protégé des attaques zigmundiennes par cette armure de sparadrap.  Avec une certaine inquiétude, nous avons confié les deux chats (à des cats sitters) car nous sommes partis quelques jours en vacances...
Le récit des vacances, ce sera pour plus tard ...ou pas, parce qu'il y a eu,  et il y a quelques problèmes à régler ... sur ce blog, je me préoccupe officiellement  de  chats, mais il y a d'autres inquiétudes plus graves non exprimables ici.
Il est tard .Je suis le seul réveillé.  Près de moi Jazz le  petit chien de ma cousine, dort en ronflant  très fort. La connexion internet est pour l'instant OK , à condition de passer par un mac(je découvre les avantages et inconvénients)
Dans quelques jours,  nous retournerons chez nous avec un passage chez des amis  dans une "zone blanche"*...  Ah oui ! avant de partir j'ai assez bien rangé LA TABLE ...
 
 
(*=sans internet)
Z

dimanche 23 octobre 2011

Quizz raté pour ophtalmos mais pas que ... suite


P1030088.jpg    Tout d'abord merci à ceux qui se sont livrés à ce petit jeu . Je rassure mon fan club : je vais mieux, il reste une grosse flemme  et un manque d'ardeur évident pour faire l'urgent et l'indispensable avant un petit départ en vacances.

Donc les réponses au quizz  :
  une certitude : aucun ophtalmo n'a participé, car un ophtalmo aurait remarqué autre chose sur cette boite de verres  et l'aurait signalé :-)(je parle de celle du post précédent qui se trouve dans mon box au CHU)  facile à reconnaitre... celle représentée ici est la mienne, mon "piano" acheté il y a longtemps à une ophtalmo partie en retraite sans successeur. J'en possède une deuxième identique achetée à l'un de mes maitres.
Manipuler ces verres d'essai est pour moi un plaisir, contrairement à une proportion non négligeable de mes confrères. 
Voyons maintenant vos interprétations :
 
    Le sieur Walrus joyeux  anniversé d'hier ouvre le bal avec une interprétation sérieuse
"J'avais des coffrets du même style pour ranger les fentes de divergence et de réception de mes goniomètres de diffraction X. Et je ne parle pas de ceux servant à ranger les oculaires  et les filtres de mes microscopes optiques.
J'imagine qu'ici, il s'agit de lentilles servant à déterminer les corrections à apporter aux yeux via des lunettes. (Je n'ai pas eu le courage de chercher le nom de l'appareil dont je sais que tu l'as mentionné sur ce blog)"
J'ai fait un tour sur  gougueule pour me renseigner sur les fentes de divergence.
Quant à l'appareil que j'ai mentionné un jour, c'est un réfracteur (je crois que c'est son nom) celui qui transforme le patient en martien.
J'en ai un à l'hopital.(un réfracteur pas un martien !)
P1030079.jpg  Dame Adrienne intervient également pour identifier l'objet
"c'est la boite où tu ranges tes instruments de torture? de ces petites choses rondes entre lesquelles je ne sais jamais bien quoi choisir de sorte que je finis très vite par dire n'importe quoi ;-)"
Je profite de ma réponse à Adrienne pour laisser libre cours à mon sadisme d'ophtalmo maltraitant(voir réponse à fred le dragon)

Fred le Dragon arrive avec une beau délire comme je les aime :
"Il s'agit de la collection complete des disques de Claude François éditée en coffret anniversaire sous forme de mini compact transaprent, procédé astucieux qui a était abondonné au rpofit des CD car seule  la france le fabriquait et qu'en plus c'était plus cher (mais la qualité était bien meilleure, surtout pour ceux en cristal de Baccarat).
Le dernier lecteur qui permettait de les écouter est tombé en panne dernièrement, et ces petits disques rejoindront les cartes perforées et autres disquettes 5 pouces dans le cimetière des objets qui ont eu leur trop brève heure de gloire.
On trouve encore ce type de disques miniatures chez les ophalmos qui s'amusent à faire des lunettes avec et à demander aux patients si ils voient mieux avec.
Le patient qui ne comprend pas bien à quoi joue l'ophtalmo se fait systématiquement engueuler si il ne donne pas un avis tranché sur la chose !"
Bien vu, l'ophtalmo qui maltraite joyeusement le patient avec son jouet ... je manque de temps pour y revenir voici une des explications(en milieu de post)
  Berthoise m'offre aussi une interprétation délirante et drôle :
"Ce sont des comprimés de laitue lyophilisée, prêts à être expédiés via une navette spatiale aux cosmonautes, astronautes, spacionautes et autres Taïkonautes. On me souffle dans l'oreillette qu'il n'y a plus de navette. Quoi ? Le ceil serait vide. Non... Comment ces comprimes de laitue lyophilisée sont-ils arrivés chez toi ? Qui pourra répondre à ce nouveau mystère ? Ça fera l'objet d'une nouvelle émission. Chers auditeurs bonsoir."
bien vu Berthoise ! comme pour la salade il y en a des vertes et des pas mûres  rouges 
c'est pareil pour les verres d'essai . 
Enfin mon amie Joye de son lointain Iowa me souhaite un prompt rétablissement
Merci à vous cinq 
en cadeau cette image de paillettes dans un oeil : ça s'apelle un synchisis étincelant , c'est joli , rarement génant , j'ai monté une collection ...
20110117 SYNCHISIS                  20110117 SYNCHISIS (3) bon maintenant si Walrus préfère, nous pouvons lui offrir une chanson (qui ne nous rajeunit pas vraiment ) de Cloclo pour son anniversaire