jeudi 28 juillet 2011

l'art de voyager léger


C'est comme une délocalisation de la Table ...
Pour ces quatre jours de camping, j'ai pourtant limité la charge ...
 Les incontounables :
-la tente huit places pour moi tout seul,parce que à partir d'un certain âge on trouve assez lourd l'idée de se contorsionner pour s'habiller . Je m'autorise donc  ce brin de confort bourgeois qui consiste à ne pas avoir à ramper
-les armes en tout genre pour le tai chi (bâtons, cannes, épées sabres et éventails),
-le café du matin et le vin du soir à partager.
-mon dernier " inutile pas volant" *, le time'sup le "loups garous" un goban et des pierres

                                                    
-la bibliothèque :  "je suis partout",     homo erectus deTonino  Bennaquista, vampires de Thierry Jonquet  + un bouquin de chinois ,
-les vêtements de pluie et de soleil 
-J'ai renoncé au parasol, au poste radio, à l'ordinateur et donc à internet  
je ne sais pas si je vais tenir  !...


 ǝɥɔoɔɔɐ,ɯ ǝɾ sıɐɯ sʇuɐloʌ ɟɹǝɔ uǝ lnu sıns ǝɾ ɹɐɔ ʇuɐloʌ ɟɹǝɔ=*

mercredi 27 juillet 2011

Tautogramme tarabiscoté


   
en réponse (encore) à la consigne #100 du défi du samedi

Tautogramme tarabiscoté…T'zigmund
Taisons toute  la traversée  trainante du Tour.
Taillons nos topinambours  ténus .
Trimballons  tantine  en Tupolev et tapons tonton pour une tontine.
Tartinons le  tiramisu de tarama à la truite.
Titillons les tendres tétons de Tatiana.
Traversons  la Tanzanie  en train tortillard : tristes tropiques...                         Trouons le toit : la tempête trempera les termites.
Traitons la tourista qui tient le touriste aux toilettes : plus terrible que tics, tocs, et tracs.
Traçons trois tangentes et trouvons un triangle.
Travaillons notre taiji  pour toujours trouver la tranquillité
Torpillons le tassé teigneux  tape à l'œil  à talonnettes
Trop tard !


serai déconnecté à la parution de ce texte pour qq jours de camping et taijiquan. donc ne pourrai répondre aux comms avant le lundi.

mardi 26 juillet 2011

ophtalmopénie chronique

 
Eugène vient de dépasser allègrement les quatre vingt dix printemps.
Ses nièces m'ont joué la grande scène du quatre pour  faire passer tonton hors délai avant tout le monde et sans dépassement d'honoraires car le tonton n'est point riche.

samedi 23 juillet 2011

pince mon saigneur

66761621_m consigne #4 du défi du samedi

Defi #4

Mme (inserer nom de notre choix) a ete retrouvee morte chez elle, dans d'etranges et d'atroces circonstances. En 5 lignes, donner:
  • Le nom du coupable
  • L'arme du crime
  • Le motif
Introduit par cette phrase:
"Le Commissaire (nom a choisir encore), a peine arrive sur les lieux, declara:..."

jeudi 21 juillet 2011

Délires zigmundiens sur une jolie citation

 


 
 
Il suffit d'un atome pour troubler l'oeil …de l'esprit. - William Shakespeare
 
 
Pour traiter cette consigne je m’offre trois atomes de  tricherie : les points de suspension entre « l’œil » et  « de l’esprit ».
C’est mon pain quotidien, une moyenne de deux par jour.
Deux atomes ? on va pas en faire  une molécule !
C’est un bricoleur, pas forcément du dimanche, plus souvent un travailleur.
Monsieur a fait de la soudure, et, comme le masque recommandé nuit à la vision, il l’a soulevé ou carrément méprisé, parfois il a regardé un collègue faire de la soudure…
A tous les coups on gagne : le corps étranger métallique est là,  piqué sur la cornée… 
Et qui c’est qui va l’enlever ?  hein ?

 
 
C’est juste ce petit point noir à la limite entre le bleu et le blanc à 8-9h.*
Ca s’enlève facilement, un collyre anesthésiant, un morceau de papier stérile ou une petite aiguille et me voilà propulsé au rang des bienfaiteurs de l’humanité !
Bien sûr ça dépend … si le monsieur a attendu trop longtemps ça rouille, faut gratter (**)
Et parfois, le morceau de métal va se loger sous la paupière supérieure, et le vaillant travailleur débarque dans votre salle d’attente  pleurant comme un bébé, sous ses lunettes noires. Et là, en retournant la paupière et en excluant l'intrus, vous vous offrez un superbe moment de gloire : en une fraction de seconde, vous soulagez la douleur (blague à part ça fait super mal) et votre patient vous bénit jusqu'à la dixième génération !
Le rapport avec le trouble de l'esprit ?  
D'abord, pour le patient, la douleur occupe toutes ses pensées, l'empêche de dormir.
Même si cette blessure  n'est  pratiquement jamais grave, il n'est pas digne de faire poirauter trop longtemps un patient qui souffre …(sauf s'il s'agit de votre ennemi préféré…)
Et aussi parce que (mais je ne suis pas le seul***) je me pose plein de questions métaphysiques au sujet de cet atome métallique Fe+ :
-les femmes sont bien sûr rarement atteintes mais une fois, dans le cristallin d'une mamie (non bricoleuse) opérée de cataracte,  le chirurgien a trouvé un petit corps étranger métallique passé inaperçu pendant très longtemps…mystère non élucidé de sa  provenance … 
 
-pourquoi est-ce presque toujours le métal, et surtout le fer  qui "saute" dans l'oeil et rarement le plâtre ou la pierre ? (énergie cinétique ?)
-si je colle sur une feuille A4 blanche  côte à côte tous les corps étrangers métalliques récoltés au cours de mon existence, la feuille sera elle toute noire à la fin ?
Je laisse votre œil et votre esprit se troubler (ou pas) avec ces questions farfelues, qui me trottent dans la tête, pendant que mes mains travaillent…
Bricoleurs de tous poils et de tout sexe, essayez de mettre un masque ou de porter vos lunettes****.car des atomes aux doigts crochus se préparent à sauter dans vos yeux.
   
 
*Merci à "beautiful ophtalmology" à qui j'ai emprunté  la photo
**il devient personna grata ou  non grata !)
*** merci à l'auteur de ces questions farfelues de m'avoir autorisé à les retranscrire.
**** pour la CPAM et nos syndicats : ça vaut combien de points de prévention ça, hein ???
z

mardi 19 juillet 2011

bienvenue aux Ch'tis qu'importe le flacon

Cet article est un appel au secours ! amis ch'tis ou belges donnez nous des conseils .
Des amis lillois (car nous avons des amis lillois) nous ont offert cette bouteille de bière qui attendait dans le frigo l'occasion de se faire partager entre les escalators et des amis musiciens.
                                                                     Et voilà nous n'avons pas trouvé de moyen "secure"d'ouvrir cette bouteille coffre fort qui se fait désirer . La branche métal est insérée dans le verre S'il y a une bonne pression dans la bouteille ça va sauter !
Pince coupante ? Vous êtes vous trouvés déjà confrontés à ce supplice de Tantale ?
en attendant vos propositions la bouteille tentante retourne au frigo.
Escalators-Pieds Nickelés même combat !


.-

--

---z

dimanche 17 juillet 2011

message personnel de bienvenue


chers Pa et Ma Zigmund,
Il parait que vos premiers pas sur internet vous ont entrainé ici et que vous repasserez bientôt par là.
 
 
 
Bien sûr que je suis content que vous passiez me rendre visite ! mais ...
Panique générale !!!


Ménagez vos coronaires et évitez les articles concernant la fameuse table, oui celle de la salle cheminée , où trainent  ma comptabilité et les papiers urgents.
Bien sûr, je pourrais mentir et raconter qu'enfin j'ai pris le temps de classer beaux et propres les papiers qui m'envahissent, mais vous ne me croirez pas, et si vous me croyez , j'aurai vraiment mauvaise conscience... Et oui je sais, je ferais mieux de ranger tout ça plutôt que de passer du temps à écrire ici... Dites vous que je préfère passer du temps ici que sur le divan d'un psy et laissons cette table de côté, voulez vous ?

Permettez moi de vous donner quelques instructions importantes  concernant ce lieu. Même si tous mes propos y sont généralement modérés, mon anonymat est garant de ma liberté de parole. Je ne pourrai plus m'exprimer si un de mes patients venait à me reconnaitre et que dire si les tutelles que j'égratigne parfois savaient sur qui diriger leurs regards ?
Donc si vous me laissez des commentaires,  n'utilisez que mon pseudo de Zigmund, et ne livrez aucun aucun aucun indice sur mon identité ou ma localisation géographique.
Ce blog aura bientôt 3 ans, il m'a donné beaucoup de joies, il m'a permis de rencontrer des gens attachants, beaucoup sont devenus des amis,  je n'en rencontrerai réèllement qu'une infime partie et nous avons échangé bien des rires,  quelques peines, et parfois le ton est un peu monté entre nous, comme si nous avions vraiment grandi ensemble . 
Vous aurez du mal à lire les 250 pages de ce blog ! Sur la partie gauche, vous pouvez cliquer sur "au hasard" et choisir parmi les articles proposés. Quand vous voulez sortir de l'article ouvert, vous cliquez sur "accueil"  en haut à droite.
  Pour vous faciliter la lecture je pourrai  utiliser une police un peu plus grande.
Si en passant ici vous passez de bons moments, j'en serai très heureux.


Zigmund
z



samedi 16 juillet 2011

Invitation disparition

réponse conjointe aux consignes  #100 (un texte en 100 mots titre et pseudo inclus)et 101(la disparition) du défi du samedi

invitation- disparition bis (Zigmund)
Fatma, allons voir si Mac Do lundi ou mardi ouvrira
Si boudin, ou mouton hallal il y aura
Pour bon couscous, un max faudra !
Puis loukoums, baklavas, à la fin...
Avant Ramadan Sidi Brahim, Raki, Arak
Tant honnis du Coran boirons
Invitons pour bon miam
Youssouf, David, Mariam
Abdallah, Yasmina
Pourquoi pas maints gaulois ?
Panoramix ? Falbala ? MAP ? Krapov ?
Alors quasi gaulois ? : Walrus, Iowagirl ?
Sans niqab ni burqa,
Ni turban, ni kippa (film connu !)
Pour finir : tarot ou loups garous ?
Pour tout ça, no fatwa

dimanche 10 juillet 2011

Ci n'entrez point ...

  
C'est un festival de rue comme il en existe beaucoup, nous y avons passé un bon morceau du week end et avons pris plaisir à assister à quelques  spectacles .
On commence par un spectacle  musical tous publics "Only you" .

-





Barbe bleue assez bien raconté(e) (c'est vraiment le titre !) par la compagnie "caus' toujours" : on y emène les enfants mais pas sûr qu'ils apprécient , de toutes façons l'histoire de Barbe bleue n'a rien d'un conte pour enfant... Titus fait dans la caricature du conteur aigri ou blasé, il déclenche les rires uniquement par son regard ou sa façon de lever les yeux au ciel ...


                                                                                                                                 Et enfin il y a le Tony Clifton Circus, une bande de fous anarchistes venus d'Italie qui nous offrent ce spactacle complètement déjanté qui a fait fuir quelques parents et enfants bien pensants (pourtant prévenus). Une petite fille était en pleurs devant tous les sévices infligés à de pauvres et innocentes poupées mannequins. Le spectacle Rubbish rabbit ne fait  ni  dans la dentelle ni dans le politiquement correct . On frémit de joie devant les bêtises accumulées en 45 minutes par ces garnements laissés en liberté et quelques pervers dont je suis rêvent de les suivre dans leur piétinement systématique du bon goût et de la bienséance.


 

En cherchant des liens pour ce spectacle, je constate que l'ami Joe Krapov et moi nous trouvions probablement à quelques mètres l'un de l'autre devant la fanfare de la gueule de  cheval, et probable que Vegas s'y trouvait également...trois défiants présents dans la même fiesta , nous aurions du arroser ça au vin de jasnières...Hips !
 
z

samedi 9 juillet 2011

interlude

Fin tardive de mes consultations.
Un peu sonné je m'offre un spider solitaire au lieu de ranger le cabinet.
J'ai enfin accroché la photo de Dubaï offerte par Cinamon, il y a plus d'un an ...
(non loin du bac à fleurs où repose Saruman)



En face le chat blanc surveille de sa fenêtre, mes faits et gestes dans la salle d'attente vide.

        Sait il qu'il est lui même surveillé par un pigeon ?



Retour à l'Escale avec un bref  arrêt sous la pluie pour photographier la ville sous un jour nouveau.

bon week end à tous !

Dernière minute : je viens de recevoir une invitation de Joye   : allez y jetter un coup d'oeil c'est sympa . 

 

et aussi filez d'urgence voir ce site sur les anamorphoses
dans le jardin de l'hôtel de ville de Paris
z

mercredi 6 juillet 2011

politiquement correct


Certains médecins ont pris l'habitude d'évacuer leur stress en publiant sur des forums des perles de malades. Bien sûr tout ceci anonymement car il ferait beau voir* que le malade puisse se reconnaitre derrière la vanne.
Jaddo fait ça parfaitement, elle va même être éditée.Dans son sillage, et comme l'ont fait avant nous les assureurs, les profs, et les piliers de bar, quelques médecins se livrent à cet exercice qui consiste à comptabiliser les petits travers et grosses bévues de nos patients.
 Sur un forum pro, un adepte du politiquement correct, probablement surmené a sous entendu qu'une plainte ordinale pourrait se justifier devant de telles marques d'insouciance et un tel manque d'empathie envers nos chers patients. Pour différentes raisons, la menace n'aboutira probablement pas jusque dans les crocs de l'ordre des médecins. 
Je souhaite exprimer ici mon malaise grandissant devant ces dérives du politiquement correct. 
Il existe des limites à la liberté d'expression, je suppose qu'elles sont parfaitement codifiées, il y a des lois pour ça.Jaddo et ses confrères internautes sont bien en deçà de celles ci.
Même si la comparaison est osée, laisserait on aujourd'hui Rabelais, Voltaire, San Antonio, Coluche ou Desproges, s'exprimer sans qu'il se trouve un pisse froid pour les trainer devant un tribunal ?

samedi 2 juillet 2011

En mon arme et conscience

66151810_m 
          Avant de me déclarer innocent, regardez moi bien.
Ne trouvez vous pas que j’ai la forme d’une flèche ?
Je ne vous fais pas peur ?
Vous avez tort …
                                                   Je suis à l’origine de révolutions, et de guerres,
66151808_m                                                  Tout dépend de la main qui me tient...
Aucun stylo n'est inoffensif. Le mien est un stylo plume à calligraphie. Je le nourris à la seringue plongée dans l'encrier.
Il sert à remplir mes dossiers patients (puisque je suis -et serai probablement- toujours seul à supporter mon écriture). Et oui, point de dossier informatisé chez moi : c'est vous, vos yeux que je regarde, l'ordinateur n'est bon qu'à voir les  photos et résultats d'examens.
Beaucoup de  lettres aux confrères sont écrites à la main,et, dans ces moments là, je m'applique à être lisible surtout si le confrère est une "huile".
Une lettre ou une ordonnance écrite à la plume ça vous a  quand même une autre gueule qu'un machin dactylographié.
Mon stylo est arme de résistance :
Ah, le plaisir malsain de laisser glisser le stylo sur une feuille  de soins et de dire mer** "non merci" à Dame sécu et sa carte verte ! (Et tant pis si cette résistance risque de  me coûter cher.)
J'ai appris très jeune à ne pas prêter mes stylos plume. 
Et oui je suis fidèle ...mais à plusieurs stylos plume
(comment dit on ? polygammie ? polystylie ? ).
Il m'est arrivé de tomber amoureux fou d'un stylo en forme de sabre  puis de renoncer lâchement à braquer une banque pour m'offrir cette "danseuse".
Il m'arrive de regretter le temps où je n'écrivais pas au clavier, où je laissais courir la plume sur mes cahiers à petits carreaux où se mèlaient tentatives de calligraphie latine et tracés d'idéogrammes chinois.
Dans ces moments, je prends un vrai papier et j'écris une vraie lettre aux amis lointains  peu connectés, et tant pis si l'ordinateur me fait la gueule l'espace d'un instant...Il sait qu'il gagne du terrain ...

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------
En réponse à la consigne #156 du défi du samedi
les autres textes sont là
et qq autres textes de mon blog  écrits autour des objets 
-----------------------------------
grave et non transpositeur
la machine à faire les lunettes
un prunnier nommé johnny
---------------------
et bien sûr tous ceux écrits sur La Table