samedi 2 juillet 2011

En mon arme et conscience

66151810_m 
          Avant de me déclarer innocent, regardez moi bien.
Ne trouvez vous pas que j’ai la forme d’une flèche ?
Je ne vous fais pas peur ?
Vous avez tort …
                                                   Je suis à l’origine de révolutions, et de guerres,
66151808_m                                                  Tout dépend de la main qui me tient...
Aucun stylo n'est inoffensif. Le mien est un stylo plume à calligraphie. Je le nourris à la seringue plongée dans l'encrier.
Il sert à remplir mes dossiers patients (puisque je suis -et serai probablement- toujours seul à supporter mon écriture). Et oui, point de dossier informatisé chez moi : c'est vous, vos yeux que je regarde, l'ordinateur n'est bon qu'à voir les  photos et résultats d'examens.
Beaucoup de  lettres aux confrères sont écrites à la main,et, dans ces moments là, je m'applique à être lisible surtout si le confrère est une "huile".
Une lettre ou une ordonnance écrite à la plume ça vous a  quand même une autre gueule qu'un machin dactylographié.
Mon stylo est arme de résistance :
Ah, le plaisir malsain de laisser glisser le stylo sur une feuille  de soins et de dire mer** "non merci" à Dame sécu et sa carte verte ! (Et tant pis si cette résistance risque de  me coûter cher.)
J'ai appris très jeune à ne pas prêter mes stylos plume. 
Et oui je suis fidèle ...mais à plusieurs stylos plume
(comment dit on ? polygammie ? polystylie ? ).
Il m'est arrivé de tomber amoureux fou d'un stylo en forme de sabre  puis de renoncer lâchement à braquer une banque pour m'offrir cette "danseuse".
Il m'arrive de regretter le temps où je n'écrivais pas au clavier, où je laissais courir la plume sur mes cahiers à petits carreaux où se mèlaient tentatives de calligraphie latine et tracés d'idéogrammes chinois.
Dans ces moments, je prends un vrai papier et j'écris une vraie lettre aux amis lointains  peu connectés, et tant pis si l'ordinateur me fait la gueule l'espace d'un instant...Il sait qu'il gagne du terrain ...

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------
En réponse à la consigne #156 du défi du samedi
les autres textes sont là
et qq autres textes de mon blog  écrits autour des objets 
-----------------------------------
grave et non transpositeur
la machine à faire les lunettes
un prunnier nommé johnny
---------------------
et bien sûr tous ceux écrits sur La Table

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

c'est à vous de réagir ....