samedi 24 décembre 2011

les deux diamants

Ce jour là, il pleuvait sur Saïda, la capote de la voiture décapotable prétée par un ami pour l'occasion a refusé de fonctionner, donc Pa et Ma Zigmund ont du se marier trempés. Bien sûr tout le monde autour a du essayer  de les consoler en répétant le classique :"mariage  pluvieux =mariage heureux".
De Saïda je n'ai que peu de souvenirs :   je retrouve l'ambiance du magasin de mes grands parents quand je regarde les échoppes de tissus autour du marché Saint Pierre à Paris.
La maison de mes grands parents était chaleureuse j'y retrouvais mes cousins, j'entends encore ma grand mère chanter "j'ai deux amours" de Josephine Baker.
Il y avait une piscine avec un petit toboggan  : j'ai le cuisant souvenir d'avoir déchiré mon slip de bain sur une aspérité de ce toboggan traitre, et avoir honteux supplié une cousine de me chercher un couvre fesses.


Aujourd'hui Pa et Ma Zigmund poursuivent leur route ensemble. J'aurais voulu emmener Ma à l'opéra, mais quatre hospitalisations en urgence l'ont fatiguée...
Die Zauberflöte n'est sans doute pas son opéra préféré mais si elle passe ici elle comprendra  mon choix.

Quant à Pa, ses préférences vont au cinéma donc les deux extraits sont plutôt  pour lui.

---
---
Chers vous deux, je ne suis pas bien loin, dès que Ma sera rétablie, nous fêterons dignement l'évènement.
Je vous souhaite de poursuivre  cette route longtemps et en bonne santé, je vous souhaite des découvertes et des émerveillements. 
Chers blogamis, si mes passages chez vous se font discrêts, si mes commentaires se font rares et si mes réponses à vos commentaires sont tardifs c'est entre autres du à la santé de Ma Zigmund mais il y a aussi une célèbre table dont je parle moins mais qui est toujours bien là. Pas de lien pour éviter de rendre malades Pa et Ma...
J'allais oublier : Mimosa de "viva la révolucion" vient d'avoir en avance son cadeau de Noël : une petite Léonie il aurait probablement préféré un tracteur à pédales.
Et puis C'est l'anniversaire de Pa Zigmund qui a la coquetterie de ne pas compter ses bougies ...

Comme cette année ça tombe quasi en même temps :  joyeux Noël  ou joyeux Hannouka à tous !


--(merci et bon noël à Lygoma qui m'a fait connaitre ce dessin (issu je crois du quotidien du médecin)--





Z


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

c'est à vous de réagir ....