samedi 25 février 2012

Etranger

Ecrit pour un mot, une image, une  citation


 Etranger 
Pourquoi ce mot résonne t'il  depuis toujours en moi ?

Tout petit, je voulais suivre les gitans, car j'étais intimement  persuadé que ma place était parmi eux.
Je vous laisse imaginer la réaction de parents gadjos normalement constitués quand vous annoncez  très sérieusement que quand vous serez grand, vous serez gitan . 
Longtemps j'ai rêvé d'avoir la même vie d'errance et j'enviais  cette fière lueur de liberté dans leur regard.
A peine sorti de l'enfance, j'ai pris avec ma famille le chemin de l'exil ; que le pays qui m'accueillait soit le même que celui qui me rejetait ne changeait rien à l'affaire : c'était un exil,  puisque le retour n'était pas envisageable.
A l'école je croyais parler français. Mes camarades de classe  n'ont pas aimé mon accent pied noir et ont déclaré méprisants "tu parles anglais". Comme les tziganes que j'admirais, j'étais un étranger dans mon propre pays.
J'ai rapidement compris que ce pays d'accueil qui  se disait ma patrie  ne serait jamais complètement le mien et que malgré  les papiers officiels, quelque chose s'était à jamais brisé entre nous.
Alors, encore aujourd'hui, quand nos dirigeants veulent expulser les étrangers, sous prétexte qu'on ne peut pas accueillir toute la misère du monde,  j'ai un sursaut de honte et d'indignation. Je pourrais être  le suivant sur la liste. 
Et toujours aujourd'hui, quand les gitans  viennent me consulter pour leurs yeux, la pensée fugace et farfelue que ma place serait parmi eux me traverse, au moment de les raccompagner dans la salle d'attente.
 L'imaginaire du Juif errant ne s'efface  pas si facilement...
z
-

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

c'est à vous de réagir ....