samedi 23 juin 2012

Faut il vraiment tuer Gaston le dixième ?

Gaston est un de mes plus fidèles compagnons.
Depuis que je me suis installé, j'ai usé et abusé de plusieurs "gaston" :  issus du pays du Milieu ou d'autres satellites asiatiques, les Gaston constituent une dynastie  à la santé hélas fragile.
Au tout début de mon installation, pour être sûr de ne pas laisser sans soins une urgence, j'avais chargé Gaston de fournir mon  numéro de téléphone perso à n'appeler qu'en cas d'urgence ... J'ai tenu 3 ans... et en 3 ans je n'ai jamais été appelé pour une urgence, par contre les gens téléphonaient de bon matin pour se voir confirmer les horaires d'ouverture de mon cabinet !
A cette époque Gaston était sourd ( puisqu'il n'enregistrait pas les messages) pourtant une patiente particulièrement pénible m'a soutenu avoir laissé un message à Gaston pour changer son rendez vous !
 Ce fut la goutte d'eau ...  et je pris  alors deux décisions 
-mon numéro de téléphone perso serait  désormais réservé aux médecins  pour les urgences et Gaston ne le donnerait plus.
-Gaston ouvrirait  ses oreilles et enregistrerait les messages laissés par les patients.
Chaque mot du message d'annonce fut  choisi et pesé comme si ma vie en dépendait .
 Donc, Gaston explique : 
-que le délai de RDV est long si ce n'est pas urgent puisque nos élus successifs ont organisé la disparition des ophtalmologistes (et d'autres médecins spécialistes )
-mais que les urgences sont vues rapidement  et que leur médecin peut me joindre à tout moment via mon portable.
 -et si c'est moyennement ou peu urgent il demande aux gens de laisser leurs coordonnées pour qu'on les rappelle au plus vite.
Gaston filtre également les appels quand la secrétaire n'est pas là, j'écoute le message en direct et je décroche en cas d'urgence.
Mais des assureurs parisiens (ceux à qui je réserve un sort particulier au matin du Grand Soir) sont venus nous dire que non, faut  pas faire comme ça, que nos répondeurs doivent être sourds, mais que presque chaque appel doit être  répertorié par écrit en mentionnant la demande du patient et la réponse du secrétariat et que faire autrement nous expose à des plaintes.
J'estime qu'un seul de leurs arguments est recevable : le filtrage comme je le pratique peut se révéler une atteinte au secret médical : il est évident que si pendant que j'examine Monsieur A, il y a un appel de Madame B disant que son mari rentré ivre lui a fait un coquard, à Bled la Forêt où tout le monde se connaît , ça pose un gros problème.
Mais dans ce type de cas, je décroche plus vite que mon ombre en disant "venez" pour couper court aux confidences.
Jusqu'à présent je n'ai jamais eu ce genre d'appel, mais plutôt de simples demandes de rendez vous qui sont gérées au retour de la secrétaire.
Une chose certainement répréhensible également : Gaston répond de façon peu différente quand je suis absent pour vacances ou congrès.( remplaçant, vous avez dit "remplaçant" ?  ça existe ça ???) tout simplement parce qu'annoncer qu'on est parti se dorer la pilule à l'autre bout de la planète, équivaut à dire aux cambrioleurs : "la voie est libre les mecs allez y !"
Voilà où j'en suis de mes réflexions concernant le pauvre Gaston qui est peut être en sursis. Vos avis sont bienvenus. 
Cette chanson me faisait rire quand j'étais môme, la vidéo est kitsch à souhait, mais elle explique pourquoi mon répondeur téléphonique s'appelle Gaston.  
PS j'ai déjà parlé de Gaston
 


-----------------

jeudi 21 juin 2012

Haïm à la lumière d'un violon

pour  la fête de la musique cette video
( longue et triste )... et pour ne pas finir sur une note triste  cette illusion d'optique 

mardi 19 juin 2012

Guten Tag n°2



Ca ne fait pas longtemps que j'ai rencontré Cécile de carnet de notes menthe à l'eau. Je crois bien que c'est via  des twitts politiques sur l'oiseau bleu. J'ignore qui a rendu visite à l'autre le premier, j'ai aimé ses photos et ses textes. 
Cécile vient de me décerner un " award " 

comme à 4 autres blogueurs. A moi de passer le relai après l'avoir remerciée.
J'écris ce billet avec un vieux mal de tête et après un avant dernier concert où j'ai failli planter tout l'orchestre lors d'un morceau russe. Le début lent et l'accélération progressive est une des caractéristiques de la musique russe et si le bassonniste est un tantinet distrait ou arythmique on va direct à la cata . Là ce fut évité de justesse et nous n'avons pas reçu de tomates...
Comme je ne suis pas au mieux de ma forme je trouve peu de mots pour  remercier Cécile, alors cette video clin d'oeil est pour elle. (mon sens du rythme  désespère mon chef , disons que  parfois "ça passe juste "-)
Voici le principe du tag : 
il faut choisir 5 blogueurs qui ont moins de 200 membres (ben comment on fait pour savoir ?) Les cinq choisis devront
1/afficher le logo sur leur blog (allez le récupérer lors d'une viste chez Cécile car le clic droit est bloqué ici).
2/ citer la personne qui leur a décerné l'"award"
3/choisir 5 blogs qu'ils apprécient, qu'ils aimeraient faire connaitre et qui ont moins de 200 membres
4/aviser les cinq personnes nommées
Mettons les choses au point Cécile : nous nous connaissons à peine et voilà que déjà tu me crèves le coeur : comment choisir parmi mes préférés ?  et les autres j'en fais quoi  hein ?
Je scrute mes liens et je cherche désespérément : facile d'en éliminer quelques uns aimés bien sûr, mais silencieux depuis longtemps  ou  alors très célèbres. J'élimine aussi Walrus  qui n'aime pas du tout être taggué et Madame de Keravel qui est actuellement déconnectée pour cause de déménagement.  Il en reste beaucoup  et la plupart sont médecins ; je ne suis pas sûr qu'ils aimeront être taggués donc je ne vais pas risquer de leur prendre du temps donc point de tag pour mes collègues que je lis pourtant avec plaisir.
Bon, assez tourné autour du pot  je me lance :
1/ je vous présente Berthoise  première "inconnue"  arrivée sur mon blog : elle nous fait partager ses promenades, elle aime parfois à nous concocter des histoires où chaque ingrédient -mot est pesé . Elle a  récemment souhaité faire un break sur la toile puis est revenue. j'espère que mon tag ne la dérangera pas. Nous nous sommes rencontrés il y a deux ans en Bretagne autour d'un plateau de fruits de mer . elle m'a fait découvrir pour de vrai la barre d'Etel .  



2/Iowa girl,  qui comme son pseudo l'indique, vit aux Uesses en Iowa, manie le français écrit de façon magistrale, au point que j'ai longtemps cru qu'elle était française. Capable d'écrire un texte dans le style San Antonio, ou de manipuler l'ancien français, elle ne recule devant rien. Elle a peut être plus de 200 abonnés. Elle  nous fait partager ses découvertes ou son quotidien. Ses écrits sont appréciés aux défis du Samedi et elle a ouvert le blog "participatif " un mot une image une citation " que je vous invite à visiter. (vous remarquerez que mine de rien avec l'air innocent j'ai réussi à caser 3 liens dans cette phrase. Comment arrive t'elle à écrire, assurer ses cours de français, bricoler, aider son mari agriculteur ?  mystère non résolu.
3/Adrienne  je l'ai également rencontrée aux défis .A partir de ce qu'elle raconte de sa vie je nous ai  trouvé de nombreux points communs très étonnants. Elle est Flamande,  et enseigne le français. L'un de nos points communs avouables est l'état respectif de nos tables de travail. Elle nous fait partager ses escapades en Europe; J'aime le regard calme et  apaisé qu'elle porte sur les choses. 
4/caro Carito est une fidèle du rhinocéros et j'ai mauvaise conscience de ne pas trouver le temps de goûter tous ses textes bien construits . J'aime le regard  tendre et sensible qu'elle porte sur le quotidien, certains de ses billets, vrais ou non, sont très émouvants.(je viens de découvrir ces deux là  )
5/Vegas sur Sarthe
Rencontré au défi du samedi . il écrit aussi sur d'autres blogs littéraires. j'aime son humour , il a plein d'idées étonnantes pour traiter les consignes. je passe souvent chez  lui en "sous marin" muet d'admiration, souvent saisi par l'originalité de ses réponses aux défis lancés.
Bien sûr dès que j'aurai terminé ce billet je m'en voudrai de tous ceux que j'ai écartés, et de quelques uns qui ne sont pas notés dans mes liens et que j'aurais pu vous faire découvrir.
Merci à tous, médecins ou non, "célèbres" ou non pour vos écrits que je déguste au gré de mes promenades sur la toile.   


 

dimanche 17 juin 2012

pour Pa et Ma Zigmund

Chers Pa et Ma Zigmund
Hier je suis passé vous voir les mains vides ou presque...
Vous  n'imaginez pas à quel point il est difficile de vous offrir un cadeau :
fleurs, livres, musiques rien n'est simple 
 Ma Zigmund : j'aurais voulu t'emmener  à l'opéra, et te  voir fière et belle dans une robe en soie choisie pour l'occasion.
Pa Zigmund :  je t'aurais emmené au match de foot pour t'entendre crier aux joueurs :"vas jouer aux billes !" comme quand j'étais petit...
J'aurais voulu vous emmener dans certains de mes voyayes, les temples d'Angkhor c'est vous qui me les avez offerts, Berlin, Jerusalem ou simplement Paris.
Je voudrais vous offrir une meilleure santé... bien sûr 
J'ai passé l'âge des poèmes de fête des pères ou des mères, et en plus, je ne suis même pas avec vous pour cause de concerts depuis une quinzaine.
Je ne sais pas si on doit se féliciter que vous ne m'ayez jamais entendu jouer du basson.
Chers Pa et Ma Zigmund pour l'instant je n'ai trouvé que ces deux vidéos à vous offrir  et  ce texte qui vous concerne(écrit il y a longtemps en pensant à vous)
je vous embrasse  je vous aime tout simplement
Bonne fête à tous les deux 


 


----------------

vendredi 8 juin 2012

Si glaucome m'était conté ( 3)



En relisant le texte qui suit et malgré mes efforts je le trouve assez aride : le lire en écoutant "Betty Davis Eyes" est peut être une solution.
--ou alors (suite à intervention de Kyra) le canon de Pachelbel.
-
 Résumé des chapitres précédents :  le diagnostic d'un glaucome repose en gros sur 3 éléments
-la PIO =pression intraoculaire (1)
-le champ visuel(2)
-le fond d'oeil

jeudi 7 juin 2012

Myriam

Bien que passé du côté de l'athéisme, je poste cette prière (refoua chelema trouvée sur ce site )  pour ma cousine Myriam hospitalisée en soins intensifs , que ceux qui ont la foi prient pour elle.


Myriam si dans quelques jours tu vas mieux je voudrais t'offrir ce conte pour adultes de l'ami Martin Lothar (en zappant l'illustration du debut )peut être quelqu'un pourra t'il te le lire. 
http://www.martin-lothar.net/article-27393846.html
---


z

dimanche 3 juin 2012

Si Glaucome m'était conté 2







Lors du précédent billet, nous avons abordé le problème de la pression intra oculaire(PIO).
La PIO est en quelque sorte l'arbre qui cache la forêt : tout serait tellement  simple si au delà de 21 mm hg on pouvait classer le malade dans la catégorie : "danger glaucome" et si en deçà on le laissait se prélasser dans la catégorie : "cool ça roule ". 
De plus, notre mesure de la pression est faussée par l'épaisseur de la cornée et quelques paramètres qu'il est difficile de détailler : la mesure brute de la pression est insuffisante.
Le glaucome n'est pas une maladie de la pression oculaire("tonopathie").
Mais si un glaucome ne fait pas mal, ne donne pas un oeil rouge ou qui pique à quoi sert de le dépister ?
Tout simplement parce que le glaucome  menace la vision de façon sournoise en s'attaquant au champ visuel. 
Le champ visuel c'est ce qui permet à un oeil fixant un point de voir ce qui vient sur les côtés. (je me régale de la tête des confrères glaucomatologues  découvrant cette définition zigmundienne, ils vont adorer... ) 
Les élèves d'une classe, désireux de tricher, sont parfaitement capables d'évaluer le champ visuel de leur professeur  et savent que si celui ci fixe droit devant lui, il perçoit les mouvements à 90° en temporal (60° en haut,80°en bas, 60° en nasal ) et qu'au delà c'est "à nous la liberté".

  
ici le prof est vu de dessus (image empruntée à l'encyclopédie Larousse http://www.larousse.fr/encyclopedie/medical/champ_visuel/11874)
désolé la suite sera moins "ludique" et je rappelle que ce billet est une schématisation. 



     n°1( champ visuel normal)
L'altération du champ visuel  démarre par une ou quelques zones de non vu dans le champ visuel ( des " scotomes") en haut, en bas, ou en nasal, et ces zones passent inaperçues au début parce que l'autre oeil compense et qu'on remue les yeux .
Avec le temps, ces zônes prennent de l'ampleur et commencent à gêner la conduite ou la vie courante
.  N°2 (scotome en nasal inférieur) 


Et au bout d'un certain temps, (des années le plus souvent) on aboutit à ce genre de champ visuel tubulaire extrêmement handicapant puis à la cécité.
  n°3(champ visuel tubulaire) 
 Le drame du glaucome réside dans cette silencieuse dégradation du champ visuel et ce drame est multiple parce que l'acuité visuelle est longtemps conservée tant que le centre n'est pas atteint : nos malades voient  parfois 10/10 et sont quasi aveugles et comment expliquer ça à leurs proches ou au médecin conseil de la sécu ?
Un autre drame est que ce qui est perdu ne se rattrape jamais . Un retour de la photo  n°3 à la photo n° 2 ou 1 est impossible : ça s'appelle un miracle ( ou alors un "mensonge"). 
Le glaucome est donc une maladie angoissante :
-pour le malade : une fois qu'il a compris l'enjeu et qu'il sait que les meilleures lunettes n'y feront rien.
-pour le médecin qui projette mentalement suivant divers paramètres (dont l'espérance de vie) l'évolution de la maladie et des déficits.
Il est évident qu'on s'inquiètera beaucoup moins d'un champ n°2 chez un grand père de 85 ans que chez un trentenaire. L'ophtalmologiste se trouve également pris entre deux feux : donner beaucoup d'explications au risque d'angoisser son patient , ou en donner très peu avec le risque que le patient se traite "en dilettante" ou réapparaisse quelques années après avec un champ dégradé ? ( le glaucome n'a pas le monopole de ce genre de questionnement )
    (une visite au site du dr Benoit http://edouard.benois.pagesperso-orange.fr/cvglau.htm)
Il y a quand même des points positifs :
-les traitements  médicaux,  et chirurgicaux sont efficaces.
-si la surveillance est bien conduite, l'ophtalmologiste,  à l'affût du moindre signe d'aggravation,  adapte le traitement en conséquence et on a des chances de ralentir l'évolution.
-l'évolution décrite ici sur ces 3 photos se déroule le plus souvent sur plusieurs années voire décennies. 
Alors, nous sommes les premiers à reconnaître avec vous que passer un examen du champ visuel c'est barbant, long, pénible(nous avons tous testé) et inquiétant, mais c'est le meilleur reflet de la fonction visuelle dont nous disposons pour vous surveiller. 
z


samedi 2 juin 2012

plumes à gogo

 c'est ma réponse à la consigne #196  du défi du samedi




Les plumes que je ramasse sont celles des pigeons 
Elles seules peuvent nettoyer le bocal du basson
 Elles énervent les matous, parfois  servent à écrire.


Un jour, au Moulin rouge deux Papous invités 
Ont admiré les plumes portées par les danseuses
Ils ont même rencontré  la plumassière  en chef.
Chez les papous, les plumes sont  interdites aux femmes 
Aussi cette rencontre est un évènement.*

http://www.dailymotion.com/video/x6nbmh_l-exploration-inversee-6_travel
 Et puis, si nous voulons parler de plumes encore,
Plus près de nous, c'est rare, mais c'est  vraiment très beau,  
Des anges acrobates sèment des brassées de plumes,
Du duvet de colombe (?) parfait pour une bagarre
Sur les lieux où ils passent on s'en souvient longtemps
Les rues et les jardins sont blanchis  à souhait
Chaque duvet rencontré évoque l'empreinte de l'ange. 


--------

      *cette video de la visite à Paris  est assez longue  / si vous manquez de temps  la partie au moulin rouge démarre vers la 5ème minute
z