dimanche 27 janvier 2013

petite escapade bling bling

 
Habituellement, nous ne sommes pas très attirés par les boutiques de luxe et les lumières des fêtes de fin d'année  ont pris depuis début janvier un petit côté incongru .

lundi 14 janvier 2013

des arcs en ciel comme s'il en pleuvait



Ce petit post rapide
Le mariage c'est pas mon truc, vraiment pas ...

 
 encore aujourd'hui  : " prison pour l'homme, esclavage pour la femme"
--
 Bon en gros la loi pour le mariage pour tous, je m'en fiche un peu.

Mais ... 
allez savoir pourquoi aujourd'hui j'ai envie de faire pleuvoir des arcs en ciel ... et je me suis trouvé en phase avec ce billet de l'ornithorinque dit @Padre_Pio qui est plus complet que moi sur le sujet ...

z

samedi 12 janvier 2013

petit interlude

je m'absente quelques jours
soyez sages  je reviens bientôt

j'ai trouvé ça sur twitter


 j'aime beaucoup



 

mercredi 9 janvier 2013

un prêté pour un (pas) rendu

-
 
Elle : -je cherche un livre que je t'ai prêté...
 moi : -ah ? 
-tu ne t'en souviens pas ?
-tu m'as prêté journal d'un corps de Penac  mais je te l'ai rendu.
-non pas celui là...
-alors  je ne me souviens pas 
-je suis  presque sûre de te l'avoir prêté pourtant ...
-dis moi le nom de l'auteur, ou le titre au moins...
- je ne sais plus...
-dis moi au moins de quoi parlait ce livre  ? ...
 -je ne sais plus... 
-tu sais ma maison est une immense bibliothèque, des livres, il y en a partout...
-mais celui que je t'ai prêté...
- Ecoute, en rentrant à la maison,  je vais essayer de regarder  : si je trouve un intrus livre que je n'ai pas acheté ou qu'on ne m'a pas offert et je te le dirai ce sera peut être le tien, j'ai tant de livres qu'on m'en prête très peu ...  
-....
-...
-quand même, je  ne comprends pas que tu ne sois pas plus soigneux avec les affaires qu'on te prête au point de ne plus savoir où elles se trouvent ...





dimanche 6 janvier 2013

une autre table

 en réponse à la consigne #227  du défi  du samedi 
 
C’est moi, la table "canal historique". Oui,  j’'étais là avant ... bien avant la Célèbre, la Grande,  celle qui est en train de devenir la Star table du Net.



Mais moi,  je suis modeste, légère et adap-table,  faite de plastique blanc, ovale,  6 couverts, bref, un  modèle  courant de table d’extérieur.
Quand ils m’ont achetée, j’ai naïvement cru que je vivrais au grand air, un parasol planté en mon  centre  comme mes copines de la jardinerie. Mais les escalators m’ont installée dans la cuisine et je suis devenue  « la table de la cuisine ».
Mon voisin le frigo,  chargé de magnets de toutes sortes, m’a rapidement  mis au courant des habitudes de la maison.
J’ai vu les enfants faire leurs devoirs sous le regard attentif de leurs grands-parents.  
Je les ai vus aussi faire la fine bouche devant certains plats (« j’aime pas ça … j’en mange tous les jours à la cantine ! » et le :  « file dans ta chambre ! » qui suit, proféré par l’adulte excédé)… puis quand ils ont été ados,  j’ai veillé avec eux  et leurs copains tard dans la nuit pendant qu’ils refaisaient le monde en grattant des guitares.
Je sers de point d’observation à Zigmund chat qui perché,  englobe de son regard de prédateur  toute la rue et le jardin ;  je sers  aussi de table de soins pour les matous car  c’est sur moi qu’on les coince pour leur faire avaler leurs médicaments.
La cuisine, avec ses quatre fenêtres, est la pièce la plus lumineuse de la maison, c’est sans doute pour ça que mes maitres  me  préfèrent même pour certaines  réceptions.
Ils me font des infidélités pour les repas de fêtes : dans ce cas  c’est la Table de la salle cheminée qui a l’honneur de la nappe blanche brodée et des jolis couverts après rangement  du désordre endémique de Zigmund (sous la menace).
Justement, les nappes, parlons-en : depuis quelques années, mes maitres,  à la période de noël, mettent un point d’honneur à m’habiller d’une nouvelle toile cirée. On dirait un concours : votre mission si vous l’acceptez est de trouver la nappe la plus farfelue du magasin. Le commerçant les voit arriver en se frottant les mains (« Dis donc Germaine, v’là l’Zigmund ! sors donc les trucs de ouf que personne ose acheter ! »).
 Au début j’ai eu droit à des grenouilles qui attrapaient des mouches, puis ce furent des vaches,  folles bien sûr, l’année suivante ils osèrent les taches de peinture, puis ce furent les crayons de couleur et cette année c’est cette BD  américaine d’un gout très sûr.
Je dois dire que les premiers jours,  je me tape un peu la honte…
Eux-mêmes expriment  des doutes ou des regrets : « tu sais  là on a fait fort … on  n’aurait pas dû … »    Puis tout le monde s’habitue et se félicite de l’originalité de ma nouvelle nappe.
Et moi contrairement à la Table, je ne me laisse pas envahir par le désordre lamen-table.  
z

mercredi 2 janvier 2013

le jour d'après

Comme je l'ai déjà exprimé plusieurs fois ici  les fêtes de fin d'année ne sont pas ma tasse de thé...







Déjà il faut ranger la Table, qui en avait bien besoin, reconnaissons le...
Ensuite, on prépare les agapes ... c'est à la fois un plaisir que de recevoir la famille et les amis, et une prise de tête pour concocter les menus en prenant en compte les désirs de chacun des Escalators.
Cette année, nous étions peu nombreux  pour ce petit réveillon familial, et Gabrielle et moi avions préparé une partie du repas. Le problème est que même en essayant de faire simple, il y a toujours trop de tout, on veut bien sûr faire honneur à tout y compris aux boissons à consommer avec modération... Alors le lendemain du réveillon qui se trouve être le jour de l'an, on se lève péniblement vers 11heures du matin, quand on a compris que personne ne vous apportera votre arabica au lit..
Et là on regarde effaré les restes des agapes, le frigo qui déborde, on se dit qu'on voudrait arrêter de manger pendant au moins 24 heures  ou peut être même plus. C'est compter sans ceux qui vous aiment et qui vous ont à leur tour préparé un "petit"repas de fête et qui vous attendent avec un magnum de champagne alors que la seule vue des verres vides vous rend malade.
Donc on recommence...
Pendant le repas, les SMS et les mails de bonne année, tous sympas et venant d'amis, de blogamis  ou d'internamis chers se multiplient sur Mouloud.
Grosse angoisse...Pourvu que je n'oublie personne !
De retour du "petit repas de fête" on se promet de nouveau de ne plus manger pendant au moins ...48 heures, on se fait une théière pleine et sur un coin de la Table, on pose l'ordinateur et on continue les voeux et réponses aux voeux.
Nous avions  isolé l'étage où dorment Sat et El avec leurs matous (Jean Bémol et Gris) pour éviter que la rencontre de nos chats avec les nouveaux venus ne provoque un drame ou une grosse bagarre. Cette nuit un grand pas pour la paix a eu lieu puisque Elvis chat a réussi à se faire enfermer à l'étage de  Jean Bémol et Gris et qu'au matin, au lieu des traces d'une guerre féline sans quartiers, nous avons trouvé les 3 matous dormant paisiblement côte à côte. Nous espérons que Zigmund (chat caractériel) suivra l'exemple et acceptera la compagnie de ces nouveaux "amis".
Enfin vient ce moment délicieux le soir où la maison devient silencieuse, où je me verse ma quinzième tasse de thé, où Zigmund chat s'étale sur la Table pas trop loin de moi pour que je puisse le caresser, et où je retarde le moment d'aller m'affaler  sur le canapé (et m'endormir devant la télé), pour un petit tour sur vos blogs.


Voici les liens pour les voeux de trois blogamies :
-Berthoise (ma première lectrice "étrangère")
-madame de Keravel
-et Joye dite Iowa girl  
 et prenez le temps de remonter le moral d'Adrienne qui se bat contre la montée des eaux dans sa cave ...
Bonne Année 2013 à tous 

 
 
z