jeudi 31 décembre 2015

Des voeux en veux tu en voilà

 L'année 2015 se termine sur un matin difficile  avec un lumbago  sournois et en prime  un moral dans les chaussettes. 
 Si je fais le bilan de cette année, je me souviendrai de l'horreur du début et de la fin de 2015, de ma colère et de ma rage entretenues en permanence.

jeudi 24 décembre 2015

Fiesta de fin d'année


http://www.glenn.tapley.us/MC.swf 
Franchement,  il était  temps que cette p§§§§ d'année 2015 se termine !
Tout le monde, y compris moi, plonge dans la sirupeuse magie de noël, mais toute cette joie de bon aloi  ne fera pas oublier toutes les horreurs de l'année passée, et ne nous aidera pas à affronter celles qui malheureusement se préparent.
Je ne reviendrai pas sur ma détestation de ces fêtes de fin d'année. Il y a la pression des jours précédents avec l'ultimatum des escalators : "si tu ne ranges pas la Table on s'en charge et on vire tout dans des cartons ... et lâche cet ordinateur quand on te parle !"
Ces photos non truquées vous donnent une idée de l'ampleur des dégâts.
  Au commencement était le chaos ... Devant l'ampleur de la tâche et la douceur du climat j'avais proposé de réveillonner dehors là où se trouve la seule table (presque) vide de la maison

Bon, attachés à leur confort petit bourgeois, pas aventuriers pour deux sous,  ils ont préféré faire dans le classique... sauf pour le sapin  ici c'est un ficus de noël 
 Et comme ce post ne saurait être totalement " #BaguetteNantis free" je termine par cette citation d'un  confrère et ami de l'UFML


Profitez de ce moment de joie d être avec vos proches.
Je remercie le gouvernement français qui par son mortel cadeau pour notre profession m'a permis de connaitre des soignants et patients formidables .
Maintenant, enfin , je ne crois plus au père Noël mais toujours en un avenir meilleur qu'il soit collectif ou individuel.
Réveillons et entretenons la Force qui est en chacun de nous et qu'ils ne pourront jamais nous prendre " 
   Au seuil de cette fête mes pensées vont vers Pa Zigmund  tout seul ce soir devant sa télé, vers ma famille et mes amis proches ou lointains, réels ou pseudo virtuels, avec une pensée pour  Satelle, ma petite fille toute neuve  et ses parents, et aussi vers ceux qui sont  devenus ma famille, mes amis mes compagnons de lutte à l'UFML. Nous allons prendre un peu de repos avant de reprendre le combat.

et cette vidéo  qui a un rapport lointain avec l'UFML  :-) 

------ --------------





lundi 21 décembre 2015

Vous avez perdu, vous nous avez perdus

Vous dites que nous avons perdu ...
Vous vous trompez lourdement :  vous avez perdu et surtout vous nous avez perdus !  
Et ce, pour très longtemps !




jeudi 17 décembre 2015

Demande de divorce



 Ce texte date de 2013 .Je ne l'ai pas retrouvé dans les articles seulement dans les "pages" 
Il est re publié  artificiellement à la date du 17 décembre 2015. Il est le pendant d'un autre post de la même époque : vous avez perdu vous nous avez perdus.

lundi 14 décembre 2015

Test de Parinaud

merci au docteur RP pour ce Parinaud qui va rejoindre les affiches de l'UFML dans ma salle d'attente.












Le tiers payant généralisé

Sera financé par vos impôts, cotisations, et prélèvements obligatoires

Qui paieront la publicité des assureurs

Qui vous laisseront peut-être consulter un de ces médecins

Dont le nombre ne cessera de diminuer :

Sans doute pas le votre mais un de ceux qu’ils vous auront choisi, loin de chez vous, et sans doute pas deux fois la même année, il ne faut pas exagérer !


Vous continuerez à cotiser pour la « sécurité sociale » à fonds perdus, et bientôt pour une sur-complémentaire pour conserver votre liberté de choix…



L’esprit de la protestation consiste bien moins à accabler votre médecin qu’à partager sa juste indignation. 


Test de lecture à 35cm,  dit de Dr Parinaud Touraine    17/12/2017 

samedi 12 décembre 2015

la recette de l'euro par Tatie Gabrielle



Revoilà tatie Gabrielle, les enfants !  Le temps de mettre les ingrédients dans mon chaudron et je suis à vous...

Fais voir ce que tu as dans tes poches... Ooooh mais, elles sont laides ces images. Tu sais ce que c'est ? … 
Non mon petit, on ne dit pas des neuros, on dit des zeuros. 
Est-ce que tu sais avec quoi c'est fait ? Assieds-toi, ça va prendre du temps : il est difficile d'expliquer la magie aux moldus.

Il m'arrive d'aller dans des pays européens de la zone euro avec le bon docteur Zigmund  : inutile de courir après la monnaie locale et faire de savants calculs de conversion. 1Euro = 1Euro aussi vrai "qu'un sou est un sou".
Voilà un vrai progrès de l'humanité.
L'euro c'est très bien.
C'est vrai... mais pourquoi ce goût amer ?
Y a-t-il quelque chose qui ne va pas et que je n'aurais pas compris ?

jeudi 3 décembre 2015

Démolition

La secrétaire a retiré, sur mon ordre, tous mes très vieux dossiers papiers (ceux non revus depuis 20 ans), les a mis dans de gros sacs de supermarché. J'ai rapporté les sacs à la maison et les ai posés devant la cheminée. Du passé il était temps de faire table rase.
Au début j'ai pris les fiches une à une  avant de les jeter dans le feu.
Il y avait là  mon premier patient : le dossier numéro un ,  un corps étranger cornéen... celui là je n'ai pas eu le courage de le brûler. J'ai repensé à mon premier classeur si ridiculement petit, qui avait la taille d'une boite à chaussures, et bien sûr, il avait vite été dépassé.
Sur ces vieilles fiches, il y avait  beaucoup de noms inconnus : comment ai je pu oublier tous ces gens, oublier  jusqu'à leur existence ? et d'autres dont je me souvenais parfaitement  malgré les années.
Sur certains  dossiers,   je m'autorise quelques indications graphiques sur la page de garde pour attirer mon attention : un coeur pour les patients vraiment sympas, un escargot pour les pas pressés, les longs à la détente, un balai pour les définitivement indésirables.
On a pas le droit parait il ... ? ben, c'est vraiment  pas le moment de me chercher !!!
Un par un ou par poignées, ils partent dans le feu. Je sauve le dossier d'un ami disparu, celui de mes grands mères,  je relis une lettre de remerciements ; j'en ai pour des siècles si je lis ou si je me laisse attendrir.
Moi qui ai toujours considéré l'écrit comme sacré, je suis en train de brûler des pans entiers d'histoire de mon cabinet. Je n'ai pas le choix... Je suis en colère parce que  pendant ces premières années d'installation j'ai imaginé naïvement qu'un jeune confrère prenant ma suite hériterait du fichier et du nécessaire travail de destruction.
Pour des raisons évidentes de secret médical, la poubelle n'est pas envisageable ... donc le feu ...pour tous ces noms de vivants ou de disparus, que j'ai soignés.
En brûlant certains de ces disparus je me mets à espérer que quelqu'un d'autre que moi se souviendra d'eux ; ils étaient un nom un prénom, une histoire et très secondairement une réfraction ou  une maladie.
Je suis en colère : hier la loi santé a été votée ... au feu les dossiers ! (démolition de la démocratie )
Allez encore une ou deux brassées et je fais une pause... je suis incapable de tout jeter d'un coup et ça serait dangereux.
Pourquoi cette impression de démolir ma propre vie en détruisant ces fiches ? Qui détruira ma fiche ? 
Je n'ose imaginer à quoi ressemblera dans quelques années le rapatriement des fiches actuelles bien plus nombreuses. Je ne détruits que les dossiers antérieurs à 95 et non revus depuis ...Les autres, je ne sais pas ce que j'en ferai ...la loi m'oblige à les garder 20 ans voire 30 ans ! Une chose est certaine : ils ne me suivront pas dans ma maison de retraite.
Finalement vider la table qui ne désemplit plus c'était moins traumatisant et ça me permettait de faire rire mes amis virtuels-réels.
Et pourtant il ne me reste plus que 20 jours avant qu'elle soit vide, propre, rangée (ainsi que le reste de la pièce d'ailleurs) pour le repas de noël en famille.
Je pense à Pa Zigmund qui sera peut être tout seul le soir de noël à se souvenir de son anniversaire de mariage.Il lui est impossible de venir, et même si je trouvais un moyen pour le loger en rez de chaussée, je suppose qu'il refuserait. J'irai le voir le lendemain ou le surlendemain mais ce n'est pas pareil ça me rend triste.
Si quelqu'un a un antidépresseur ... je prends ! Sinon j'ai un bon polar en cours.

La video qui suit n'est pas exactement un antidépresseur ...

lundi 23 novembre 2015

Ne m'appelez plus jamais "loi santé "

Partout on me dit que nous avons perdu,que la lutte est finie, que cette soit disant loi dite de santé va être votée mardi par des députés godillots de gôche et par quelques députés de droite . D'autres députés de droite , Xavier Bertrand en tête, jurent la main sur le coeur, qu'une fois au pouvoir ils abrogeront . 
Nous notons...Tout sera noté...
Je n'y crois pas. Cette loi, ils l'ont voulue autant que leurs adversaires.
Je n'oublie pas : "mon adversaire c'est le monde de la finance"  de ce François Hollande pour qui j'ai voté en 2012.
Toutes les manifestations sont interdites pendant 3 mois, il nous reste l'écrit...pour l'instant.
Si nous ne nous permettrons pas d'être insultants, nous serons sans pitié.
Que nos mots soient des armes. 

Une grande partie de ce qui suit est publié avec l'autorisation du gestionnaire du blog http://nonrepresentes.fr/


"Les médecins ne peuvent plus manifester et ont interrompu leur grève le soir-même des attentats, pour se mettre au service des autorités sanitaires et surtout des patients et de la population.

Profiter de leur impossibilité de se défendre, 
pour maintenir alors le vote de cette Loi, 
en rompant la trève d'une union nationale en fera la Loi honteuse VTH (Valls -Touraine-Hollande)."
Nous proposons à tous les médecins opposés à cette "loi " de lui chercher un autre nom, un nom qui "claque", un nom que nous pourrions tous reprendre .


De la même façon qu'ils ont osé utiliser et vulgariser le terme fallacieux de dépassements d'honoraires au lieu de "compléments d'honoraires" nous allons écailler le vernis de cette " loi " votée en urgence alors que nous n'avons plus la possibilité de faire entendre notre opposition. 

N'hésitez pas à chercher un meilleur nom que VTH , et à diffuser vos propositions  sur tous les réseaux sociaux (pas forcément sur ce blog) de façon à ce que tous les médecins utilisent la même expression et plus jamais "Loi Santé"
Soyez certains que si une autre expression prend  ils s'en mordront les doigts.
Pour l'instant et jusqu'à une proposition plus "trash" nous appellerons cette loi : "loi honteuse VTH"(Valls Touraine Hollande) .
Nous avons déjà quelques propositions intéressantes, irréalisables, drôles ou capillotractées en vrac : 
-France avec Hollande = Valse (valls) des Valeurs, Santé en berne avec Madame Tour haine
-la loi honteuse touvalo
TouVallHo. (Touraine Valls Hollande ) ( = tout va à l'eau !!!)
-Loi de marchandisation de notre système de santé, dite loi HVT
-Loi HS  honteuse pour la santé 
-Décret Autoritaire Sur la Santé: DASS
-Décret de Destruction du Système de Santé: DDSS
 Allez y !  faites travailler vos neurones mobilisez vous ! descendez moi cette loi qui sera votée honteusement, contre l'avis de 90% des soignants (et contre l'avis de bien plus de patients que l'indique un sondage) pendant un état d'urgence. 
Profitez de la liberté d'expression qui nous reste et qui ne tient plus qu'à un fil dans un pays  "en guerre".





mardi 17 novembre 2015

C'était mon double ...

Je me souviens de l'arrivée de Zigmund chat à l'Escale, il y a neuf ans ; des amis nous avaient apporté cette petite chose noire de 6 mois  pour nous consoler de la perte de Zoé. 
Leur jeune fils  avait déclaré :  vous verrez  ce chat, il  crée du lien !
Je crois que, comme humains,  nous lui avons plu tout de suite, il a insisté pour dormir dans notre chambre, nous avons été faibles... il a trouvé le lit à son goût, chaud et confortable à souhait, puis  a pris la décision unilatérale de s'inviter en pleine nuit sur moi, son esclave, dans la position chat=1 homme =0. 
Les premières nuits furent donc  agitées car, comme tous les jeunes chats, Zigmund se mettait en pleine nuit à cavaler partout sur le lit, puis tentait de se rendormir entre nous.
Il était drôle, remuant, câlin, excité, capricieux. 
Nous avons rapidement créé le verbe zigouiter pour caractériser cette énergie débordante. Comme disait Gabrielle : "c'est pas un chat pour vieux ".
Il zigouitait quand il s'attaquait au linge étendu, ou quand il fonçait tête baissée à travers la chatière  pour entrer dans la maison en donnant un coup de patte violent dans son jouet bouchon de liège suspendu un peu plus loin.

samedi 14 novembre 2015

Le 14 novembre


Hier, nous, médecins, soignants étions prêts à la lutte  pour la santé de tous ...
Nous étions prêts à nous lever pacifiquement mais fermement contre la Loi Santé.
Jusqu'à cette horreur...
Nous avons suspendu notre mouvement.
Comme d'autres médecins et soignants  j'ai annulé mon voyage à Paris...
Mes pensées vont aux victimes et à leurs familles.




--

samedi 7 novembre 2015

"Tatie Gabrielle"

 
Accablé par diverses tâches administratives, épuisé par la seule idée de ranger la foutue Table, impliqué jusqu'au bout contre la loi de santé, je manque "de temps de cerveau disponible " ; j'ai donc prêté la souris à Gabrielle,  pour qu'elle puisse exprimer ici certaines opinions assez  peu relayées par les médias.
Ce qui suit lui appartient.

Compagne du bon docteur Zigmund depuis plus de 27 ans, je souhaite exprimer ici mon point de vue.
Pour me situer, je fais partie de ces horribles MGEN, pire encore, j'enseigne la SVT...
Pour mon absolution je dirais que plusieurs de mes élèves sont devenus médecins.

jeudi 5 novembre 2015

Voter ...encore

Bientôt les élections... régionales.
J'ai pratiquement toujours voté sauf une fois pour le référendum de Maastricht  (à cette époque, le vote par procuration était compliqué et le cas : "j'ai un rendez vous avec ma douce " n'était pas prévu ).
J'ai pratiquement toujours voté à gauche  sauf en 2002 quand il a fallu choisir entre Chirac et l'autre.

lundi 26 octobre 2015

La loi Santé de Marisol Touraine : une machine de guerre au profit du marché de la santé

Quelques médecins engagés contre la Loi Santé ont reçu cet article extrait d'une revue.
J'ai souhaité  le partager  ici et il a été  adressé à l'UFML.
Après avoir été une nouvelle fois  traités de poujadistes  voire de mouvement "à la droite de la droite"  ( Libé  gauche esturgeon ),  il est bon de voir que nos idées font du chemin dans le monde ouvrier. 
Je me suis permis quelques modifications de forme *.
Je  souhaite ici mettre en lumière cet article signé Furaxissimus.      

  
L’Anarcho-syndicaliste – N°189 – Septembre 2015                                                                                                                  (Page 6)

Nouvelles du monde de la Santé



La loi Santé de Marisol Touraine : une machine de guerre au profit du marché de la santé

A l’heure de « l’ubérisation » généralisée, à grands coups-bas de propagande, sous prétexte de mieux satisfaire « l’usager », une machine de guerre intitulée « Loi Santé 2015 » va complètement dépouiller le fameux « usager », l’ex-patient, particulièrement d’un bien très précieux et convoité : ses données de santé, personnelles et confidentielles.
Le monde de la Santé libérale est en ébullition.
Alors que l’Hôpital Public, de réforme en réforme, ferme ses services d’urgence (Hôtel-Dieu à Paris, à Valognes, à Condom, etc…), qu’on les restructure public-privé à tout crin, que les médecins hospitaliers (étrangers pour la plupart et sages comme des « migrants ») sont passés, via les Pôles, sous les fourches caudines des administrateurs (les cadres de santé), les médecins libéraux se révoltent.
Un mouvement de désobéissance civile sans précédent, dont aucun média ne parle, secoue les médecins libéraux qui seront en grève du 3 au 6 octobre.
 Devant l’inertie des syndicats professionnels chargés de « défendre leurs intérêts matériels et moraux » - certains les appellent « syndicats horizontaux couchés » car souvent signataires du pire – des coordinations naissent et se rassemblent, tentant d’avertir leurs patients de
-       La fin du secret médical
-       La dépendance annoncée du médecin libéral aux financiers
-       La surveillance de sa pratique
-       La création d’une base de données des patients, via le « Dossier National Médical Personnel »
Faisant, comme le dit le docteur Jérôme Marty de l’UFML (Union française pour une médecine libre) : « du médecin ‘’un outil’’ et du patient ‘’ un chiffre’’ », sous le leurre très séduisant du Tiers payant généralisé.


Loi du 9 janvier 2012, mutuelles obligatoires : la fin du salaire différé

Les médecins libéraux ont pris conscience de la fin de la solidarité nationale qu’était la Sécurité Sociale, solidarité entre jeunes et vieux, solidarité entre mal-portants et bien-portants, via les cotisations salariales et patronales correspondant au salaire différé.
Ce budget considérable, dont on a dit pis que pendre depuis la signature du traité de Maastricht (1992), ce budget convoité glissera, grâce à Marisol Touraine et à sa loi santé dans l’escarcelle des Mutuelles, qui, elles, feront fi de la solidarité et de la répartition pour calculer le risque et exploiter le gisement de données colossal que sont les données de santé des patients !
- Il n’est que d’écouter Guillaume Sarkozy, président de Malakoff-Médéric : « Imaginons des médecins connectés avec les meilleures pratiques médicales de la planète via leur 
I-pad, pour établir le diagnostic, et qui passeraient ensuite par une application Malakoff-Médéric pour établir l’ordonnance et se faire payer…Tandis que l’ordonnance serait transmise aux pharmaciens via le mobile de l’usager. C’est ainsi qu’il faut imaginer le médecin de demain. ».
- Plus pragmatique encore, cet exemple : vous êtes myope, votre myopie augmente, c’est alors votre cotisation-santé à votre mutuelle qui augmentera, mais pas seulement, la cotisation d’assurance multirisques de votre véhicule, aussi, car les risques d’accident augmenteraient si vous ne voyez pas bien.
- Déjà, dans les années 90, l’économiste de la santé, Claude Lepen, dans son ouvrage « Les Habits neufs d’Hippocrate », vilipendait le Diplôme du médecin (ubérisation, vous dis-je !) en disant : « Pourquoi mettre douze ans à former un médecin puisque nous connaissons les protocoles actifs sur 80% de la pathologie ? ». Et d’imaginer, alors, des logiciels confiés à des plates-formes où des « professionnels de santé » - vive le glissement sémantique et la novlangue ! – appuieraient sur leur clavier numérique en visualisant une consultation filmée à distance. C’est l’e-santé ou la télémédecine.

 « Les maisons de santé » : éruption contagieuse sur  le  territoire 
Conséquence : efflorescence de « maisons de santé » sur le territoire, sans médecins à mettre dedans, financées la plupart du temps par la MSA (Mutuelle sociale agricole), très coûteuses en général…Il ne faut pas chercher bien loin les raisons de l’explosion des dépenses de kiné et de soins infirmiers, dénoncée par la Cour des comptes, dans son dernier rapport !

Pour calmer la fièvre : des élections…
Devant la grogne généralisée de leur base, les syndicats professionnels emboîtent le mouvement et même le Conseil national de l’ordre des médecins. Des élections professionnelles aux « Unions régionales des professions de Santé » sont organisées pour le 12 octobre 2015, pour mesurer la représentativité des organisations. De quoi bien les occuper et tenter d’éviter de voir l’information des citoyens, patients et futurs patients, s’étendre…

En conclusion
Après la désindustrialisation dans le monde du travail, la démédicalisation et la propagande à la télévision sont des outils bien efficaces pour détruire le système social solidaire de 1945 organisant la distribution des soins à toute la population, système souple et performant qui avait fait ses preuves (déclaré, par l’OMS, à la première place en l’an 2000).
Il est dommage de voir les appareils syndicaux chercher, via la lucrative formation médicale continue, plus une planque qu’un outil de contestation et de revendication.
Furaxissimu

* transformé  e-pad en I-pad  et enlevé le "tout majuscules" sur le nom de Claude Lepen


jeudi 22 octobre 2015

Black Friday et arrêt total d'activité

Death Day In Paris from Webmaster UFML on Vimeo.

Le cabinet du Dr Zigmund Berthold sera fermé  à partir du 13 novembre
Arrêt total d'activité du 13 au 21 novembre.
Je partage ci dessous
-l'article du Dr Marty  en réponse aux bobos bon teint  qui nous traitent de poujadistes et je rapelle que jusqu'à présent je votais à gauche (le plus souvent pour le parti dit socialiste).
- et l'appel du Dr Didier Legeais   nos opinions politiques assez divergentes ne sont pas un motif  de division  face  à la loi santé.
J'en sais quelques uns qui diront que ce blog devient un blog écho  du site de l'UFML et ils n'auront pas tort.
Je me permets juste de leur conseiller de préférer l'original (à cette copie destinée à amplifier le message des médecins, soignants, et patients contre la loi santé ).

dimanche 11 octobre 2015

27 médecins pour une voix

  Merci à ceux qui prendront le temps de regarder ces vidéos  et merci  à ceux qui diffuseront la première vidéo  à tous leurs contacts.

mercredi 7 octobre 2015

derrière les masques

Vous n'êtes pas que des amis facebook ou twitter.
Frères et soeurs d'armes,vous êtes devenus des amis tout court, je parle de vous comme si vous partagiez mon quotidien  et d'ailleurs  depuis 3 ans, je connais vos colères, vos joies et vos peines et je vous confie les miennes. Mais vous ne connaissez pas mon visage alors que je connais le votre.

lundi 5 octobre 2015

Stop ou encore ? suite


                                                                       

 
tout d'abord  un truc très important +++++   VOTEZ  aux URPS 
 D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis ils vous combattent ...à la fin vous gagnez...
 (citation attribuée à Gandhi)



 


----------------------------

   

Nous n'avons plus de grands hommes, mais des petits qui grenouillent et sautillent de droite et de gauche avec une sérénité dans l'incompétence qui force le respect. Pierre Desproges.


merci à ceux à qui j'ai emprunté les photos (Babelio / Xavier Dumont / Ch Van Aderr...) toute photo posant un problème de copyright  sera retirée )




mercredi 30 septembre 2015

voyage en septentrion fin

 Je  descends la rue Ticherlei : à ma droite des HLM, à ma gauche une cité étudiante
Puis je passe devant le restaurant que j'ai surnommé la fabrique,
je traverse le mini parc en jetant un coup d'oeil à la maison au vitrail rond  puis au mur peint.


J'arrive dans la rue des restaurants, j'en profite pour reprendre des photos de la maison de Pan

je jette un coup d'oeil désolé aux petites rues que je n'aurai pas le temps d'explorer.
Puis la route se poursuit le long de la rivière . La lumière est différente, je prends encore des photos parce que comme disent les djeun's, c'est " trop beau".
Une petite tape sur le crâne  du porteur de coupe et un salut à l'oiseau-couverts.
Je traverse  en speed la place du château et me fraye un chemin  parmi les touristes  qui grouillent sur le pont : tiens ils se mettent à y accrocher des cadenas aussi !
 Je  m'arrête un moment sur le port chez mon bistrotier acariâtre qui dépose sur ma table  mon arabica  et me regarde déchiffrer les titres des journaux en flamand.
La dernière journée est consacrée au tourisme classique la cathédrale avec l'agneau mystique et cette chaire impressionnante où le sculpteur voulait représenter le serpent de la genèse. Comme il n'avait jamais vu de serpent ça donne ça :
 Le programme est dense  : pas le temps pour la sieste.
Avant de quitter la ville  je découvre les forêts de vélos autour de la gare.
 
J'espère que je pourrai revenir un jour.