lundi 27 avril 2015

le gang des "Caro"










Aujourd’hui j’ai le plaisir d’inviter 2 consoeurs qui sont allées à la rencontre d’un sénateur pour discuter avec lui de la loi santé.
J’ai aimé leur compte rendu et souhaite en amplifier la diffusion en espérant que vous serez nombreux à la suite des « deux Caro » à interpeller vos élus. La suite leur appartient :

dimanche 26 avril 2015

la cafétéria et autres réflexions





Le portail électrique de la résidence ne fonctionne toujours pas. J'ai garé ma voiture sur la place réservée aux urgences pour que tu n'aies pas trop à marcher.La porte de l'ascenseur couine : ça va t'agacer.

Vidéo Marisol Touraine a déjà prévu de faire sans les médecins

Merci au Docteur  Dominique Dupagne pour cette information et cette video 

jeudi 23 avril 2015

le vrai visage de la loi santé : lettre à b dormont et à tous les #PLS

Merci  et bravo au Docteur Nicole Cochelin. Je me permets de partager sa réponse à madame dormont  pour l'amplifier
pour ceux qui ne connaissent pas brigitte dormont dans ses oeuvres  c'est ici ...
---------- --------------

mardi 21 avril 2015

La médecine libérale du futur

Le texte qui suit a été écrit par une amie
Avec son accord, je le dépose ici pour en amplifier l’écho.


 Par le Docteur  Nicoleandrehenriette
LA MEDECINE LIBERALE DU FUTUR
novembre 2023, 21h 45: Le docteur BOLUS, généraliste en Bretagne commence ses visites à domicile.
novembre 2023, 21h 45: Le docteur BOLUS, généraliste en Bretagne commence ses visites à domicile.
J’étais au cabinet à 8h ce matin et avec un peu de chance, je serai couché à minuit.
 De toutes façons, je suis seul à la maison: ma femme est partie en 2017, il faut dire qu’elle était mariée à un fantôme, on se voyait plus que le dimanche après midi… finalement elle a bien eu raison... 
Oui, 2017, une sacrée année où tout a basculé pour la médecine libérale. En 2017, le TPG est devenu une obligation pour tout professionnel de santé libéral. La peste que ce TPG, mais aucun syndicat ne s’est battu contre. Si, je me souviens d’un groupuscule qu’on appelait les ultralibéraux, comment ça s’appelait déjà : Ah oui !! l’UFML, présidée par un généraliste avec un accent du midi. Moi, je lisais vaguement leurs tracts mais comme mes confrères du canton, j’avoue qu’on n’a pas fait grand-chose. Et puis j’avais pas le temps et je n’y croyais pas à cette obligation de TPG. Je pensais qu’on passerait entre les gouttes, je pensais qu’ils n’oseraient pas….A l’époque la ministre de la SANTE, c’était Marisol Touraine (tout le monde la surnommait MST). Elle est devenue ensuite présidente de la Mutualité Française. Une vraie autiste dès qu’on prononçait le mot « libéral ». 
Mais après, cela a été PIRE….. Voyant qu’en 2014 les généralistes n’ont pas refusé en bloc le TPG, ils avaient un boulevard devant eux et tout s’est accéléré : la SS, les ministres de la Santé et la Mutualité Française (le triangle des Bermudes on les appelait) ont tout verrouillé : TPG obligatoire, et évidemment l’équipement informatique a été aussi obligatoire et à notre charge… ils n’ont rien voulu savoir. Interdiction de passer en S3 comme certains ont essayé, sous peine de destitution de son titre de médecin: en 3 décrets c’était ficelé. Au début, j’ai essayé de contrôler les virements des mutuelles mais je me suis épuisé et j’ai laissé tomber. 
Et puis, il y a eu la grande crise de 2020: fallait s’y attendre, la France avait le déficit public le plus important de la zone euro. Bruxelles nous a mis sous tutelle et là on a tous eu mal, quand je dis mal, c’est rien de le dire… Il a fallu prendre les sous où il y en avait encore: la consultation a baissé à 20 euros et au bout de 40 par jour elle est passée à 15 euros. Des millions de fonctionnaires sont descendus dans la rue: et, ce sont les seuls qui ont réussi à sauver leur peau. Le gouvernement a mis en place un gros robinet des caisses de retraites des professions libérales vers les régimes spéciaux. Pour nous, les toubibs, l’âge de la retraite est passée à 75 ans. D’un autre côté, il n’y avait plus de médecins pour soigner. Plus aucun roumain ne voulait venir en France et plus aucun jeune ne s’installait : diplôme en poche, Adios Amigos la France !!!! Mais les vieux comme moi qui avaient déjà 60 ans et plus, on s’est retrouvé complètement coincés !!! 
En 2021, j’ai vraiment eu peur lors de grande grève du centre de la CPAM de Bretagne: aucun virement sur mon compte pendant 2 mois. Et la banque n’a rien voulu savoir pour les agios. Et pas possible de redemander aux patients de régler: ils avaient complètement oublié que 10 ans avant ils payaient leur médecin. La ministre de la Santé Famélie Camey- Conte est montée sur ses grands chevaux, elle a trouvé ça purement scandaleux qu’on fasse payer les patients » Qu’est-ce qu’on s’était permis là !! Elle nous a enfoncé avec l’aide bienveillante des médias aux yeux de la population avec toujours le même discours culpabilisateur » notre devoir de déontologie »… « le serment d’Hyppocrate,.. »
Le bilan aujourd’hui pour les français est par contre calamiteux: la France qui avait la meilleure espérance de vie dans les années 1980 à 2000 a aujourd’hui une des plus basses en Europe et ça chute encore… Passé 80 ans, pour tout cancer, passage obligatoire devant une réunion de concertation pour justifier ou non de la prise en charge du traitement. Ne plus soigner les gens, c’est finalement une autre manière de faire des économies…
Mon grand regret, n’avoir pas vu plus tôt ce qui allait se passer.

Allez, encore 8 visites et je vais retrouver mon chien….

alerte : le vrai visage de la loi santé




 cette video de  Doc Mouse Doc Karlito et MLS  est un résumé
l'explication détaillée est ici :
une architecte de la loi santé passe à table et se régale        

samedi 18 avril 2015

poudre aux yeux et la nuit qui vient



 J'assume ce titre bancal. Je n'en ai pas voulu d'autre.
(ce qui suit est  au départ une mise à jour  d'un billet  de septembre 2013.)
Si  actuellement  la loi santé mobilise l'énergie d'une grande partie des médecins, (dont la mienne)  nous ophtalmologistes, tentons aussi  de convaincre les députés et sénateurs de la dangerosité de la suppression de l'obligation  d'ordonnance pour l'achat des lunettes qui plus est, sans préjuger de l'âge. 


C'est cette loi conso  votée à l'assemblée avec l'aide du 49/3 qui est arrivée au sénat. Je vous mets au défi de trouver une once de socialisme inside  par contre des cadeaux à la finance et à big optic ça c'est facile.
 Futurs responsables et coupables, lisez ou relisez la lettre ouverte à la ministre de 3 ophtalmologistes
 http://www.huffingtonpost.fr/catherine-creuzot-garcher/ministre-sante-acces-soins-visuels_b_4411017.html

Merci à eux d'amplifier le message que nous relayons depuis septembre 2013  dans nos salles d'attente auprès de nos patients.


Certains d'entre nous se plaignent d'ailleurs de ne plus avoir assez de murs dans leur salle d'attente pour informer nos  patients électeurs des dangers imminents de la loi santé et de cette partie de la loi conso.

La solution  au "manque de murs" : continuer la grève de la carte vitale et agrafer un tract à chaque feuille de maladie.

A quel moment ceux qui élaborent, discutent et votent les lois * prendront ils conscience :

-que la détermination des lunettes par un ophtalmologiste permet un dépistage de masse de maladies graves (amblyopie chez l'enfant, glaucome,  diabète, hypertension artérielle, tumeurs,risques d'accidents vasculaires cérébraux)
-que la collusion prescripteur vendeur est une erreur grave
-qu'espérer faire redémarrer une économie en berne par la vente facilitée des lunettes est une bêtise sans nom : pour paraphraser quelqu'un d'assez connu **: combien faudra t'il que chacun d'entre nous achète de paires de lunettes pour contenter les lobbyistes de cette loi ? (big optic et finance). 
Dans ce pays où on forme chaque année 2000 opticiens contre 120 ophtalmos on voudrait faire croire que l'ophtalmologie se résume à la prescription/détermination des lunettes, saupoudrée d'un peu de chirurgie de la cataracte,  le tout nappé de délais scandaleux et de "dépassements" dissuasifs ; il est d'ailleurs fréquent qu'on nous rende responsables nous ophtalmos (tous secteurs confondus) du prix des lunettes  et de la prise en charge squelettique de la sécu.  

Nous allons donner des noms à certaines pathologies qui découleront directement de cette loi 

l'amblyopie d'Estrosi, l'ulcère de Benoit Hamon( pour les lentilles de contact 
Pour les lentilles, il nous suffira de montrer ou d'afficher dans nos salles d'attente  cette photo d'un abcès de cornée ou d'ulcères cornéens sous lentille avec la mention : "merci sénateur, merci député ! " (et nous  avons d'autres photos plus "gore") 
 et pour le glaucome le "chaudron de big optic".***
J'ai l'intention d'afficher dans ma salle d'attente ( il reste encore quelques places sur les murs) la liste des députés et sénateurs favorables à cette loi ; la loi santé  (liste des votes loi santé du 14 Avril 2015 )et la loi sur le renseignement sont infiniment plus graves : les noms des élus responsables seront placardés en bonne place afin que les patients puissent voter en connaissance de cause.
La suppression de l'ordonnance  pour obtenir des lunettes est une chose grave mais la loi de santé et la loi sur le renseignement le sont bien plus.
C'est contre ces deux lois que nous médecins avons le devoir de nous lever et de  désobéir tous ensemble.     
Quelqu'un  sur internet a proposé de rebooter l'année 2015 , peut être faut il aussi rebooter le parti "socialiste". Quelqu'un d'autre s'écriait "1984 c'est  un livre pas un mode d'emploi !"

Cette ambiance étouffante angoissante de privation progressive de liberté  renvoie à des périodes bien sombres. Nous espérons qu'il n'est  pas trop tard.




* de mes passages à l'Assemblée Nationale et de mes rencontres avec certains élus il ressort que la plupart des députés n'y comprennent que couic sont dans l'ignorance totale de la portée de certains articles de loi.
**

*** un exemple assez fréquent  récent
Grégoire 70 ans solide agriculteur, consulte pour baisse d'acuité visuelle. Jusqu'à présent il faisait faire ses lunettes chez l'opticien sans avoir jamais vu un ophtalmo, d'ailleurs son médecin généraliste lui a dit que c'était sûrement une cataracte. 
Ben non  ! 35 de pression oculaire (la normale c'est en dessous de 21) la vision est à 7 -8 /10 mais elle est tubulaire et la papille est blanche et creuse c'est ça le chaudron (et chaudron = c'est foutu pour la vision) l'autre oeil est à peine mieux. le glaucome est une maladie insidieuse , indolore  et cécitante 
 

la conclusion d'une telle observation  non exceptionnelle est que pour Grégoire  la perte de chance est de 25 ans qui correspond au retard de diagnostic. pendant ces 25 ans l'opticien a vendu 4 ou 5 paires de lunettes.   



 pour terminer je vous laisse le choix entre 2 liens musicaux pour illustrer ce qui précède 
--------------------------------------






dimanche 12 avril 2015

avertissement aux élus






Pour ce billet j'ai invité un confrère  que nous appellerons Gabriel à venir s'exprimer.
Merci à ceux qui, comme moi, approuvent ce type d'action de relayer ce post et de le mettre en pratique dès ce jour.
A vos claviers à vos stylos !
La suite appartient au Dr Gabriel :

A partir de cet article 
-je suis d'accord avec :
"Le manque de réaction de l’ensemble des professionnels de santé, des élus et de la population laisse décidément penser que l’on a les lois qu’on mérite. La médecine libérale meurt dans un grand silence".
-mais  pas d'accord avec "droite ou gauche, peu importe, la politique en France est socialiste désormais."*
La juste appréciation serait :
"La politique est exclusivement électoraliste et carriériste désormais".
 
Les moyens d'action contre le gouvernement, on peut en trouver 10 par jour, mais aucun ne vaut sans la mobilisation solidaire des médecins.
Par exemple, on pourrait massivement écrire à M. Touraine, M. Valls et F. Hollande au nom du principe de précaution, en impliquant leur responsabilité personnelle, 
plutôt que de se laisser harceler moralement sans répondre.

Cela donnerait des lettres du type :

1)" ..je constate que le TPG réduit le temps des médecins consacré aux soins de trois façons :
- le temps passé par nous médecins à lutter contre sa mise en place, parce que le TPG -qui signera la dégradation du système médical- a  été décidé sans concertation préalable
- le temps qu'il nous sera imposé de consacrer à sa mise en place
- le temps énorme que le TPG nous imposera pour le suivi des règlements
A cela s'ajoutera, du fait de la gratuité apparente des soins, une augmentation de la demande de rendez-vous dans nos cabinets, y compris pour de la bobologie relevant du simple repos ou de l'automédication par paracétamol.
La réduction du temps consacré aux soins ajoutée à l'augmentation de la demande conduira à une augmentation des délais de rendez-vous.
Par la présente, je vous informe qu'il m'est impossible de travailler plus.
Vous êtes ainsi responsable de la pression liée à l'augmentation des délais d'accès aux soins provoquée par votre réforme, qui ignore les besoins médicaux des malades. Cette pression m'est insupportable. Vous me faites ainsi subir un harcèlement moral dangereux pour ma santé et celle de mes proches, comme pour la santé de mes confrères. Avec beaucoup de négligence,  de démagogie, et d'indifférence, vous avez pris la responsabilité de mettre la santé de mes patients en danger, et ma santé morale, comme celle de mes confrères, en danger aussi.
Je tenais à ce que vous assumiez cette responsabilité et ne puissiez en aucun cas plaider ne pas avoir eu conscience de ce harcèlement moral dont vous êtes l'auteur ou de la mise en danger de la santé des malades.

2) "...et par la présente, je regrette que vous ayez rendu ces dispositifs obligatoires en méconnaissant leur fonctionnement et le risque fréquent d'alarmes intempestives pouvant conduire une personne âgée ou handicapée à monter sur un escabeau en situation de panique pour démonter et retirer les piles de l'alarme. Je vous rappelle qu'une chute d'escabeau peut être grave, voire mortelle.
Seuls auraient du être agréés des détecteurs de fumée disposant d'un bouton "pause" activable depuis le sol. En tant que médecin, je tenais à vous informer de votre responsabilité pour les accidents liés à cette situation, afin que vous preniez les dispositions nécessaires pour y remédier. L'ensemble des médecins a bien sûr été sollicité pour colliger de tels accidents, afin que les victimes puissent demander réparation."

3) "et par la présente, je constate qu'il persiste, sous votre responsabilité et par votre volonté, un défaut d'information de la population en ce qui concerne le traitement d'urgence des brûlures, ou pour le moins une information maladroite et incomplète contribuant à l'évolution des brûlures vers un stade bien plus grave, par la maladresse d'une information ignorant qu'elle s'adresse à une population intelligente. Je tenais à ce que vous soyez dument informé de cette situation afin d'en assumer personnellement la responsabilité" (je parle de l'information "il faut refroidir une brûlure" qui laisse entendre qu'il faut qu'elle arrête de brûler, alors que c'est l'effet anti-inflammatoire du froid qui est recherché, nécessitant au moins 5 mn sous l'eau froide, voire bien plus en cas de brûlures graves...mais ça personne ne l'explique, tous pensent que le citoyen est trop idiot, qu'il n'a qu'à obéir ou crever ).

4) "Et par la présente, je viens vous signifier qu'il est à présent prouvé que le chômage est une cause de mauvaise santé et de décès prématuré, comme on s'en doutait.
Il est certain que les sommes qui seront dépensées pour le TPG auraient permis d'améliorer bien plus et bien mieux la santé de la population si elles avaient été dépensées  pour résorber du chômage. 
Il apparait alors irresponsable de dire "faisons le TPG parce que moi, sans concertation avec les médecins,  je pense que c'est bien", sans avoir évalué le bénéfice escompté en terme de santé publique et le coût du TPG, afin de comparer le bénéfice en termes de santé publique, si la même somme était dépensée en faveur de l'emploi. La même comparaison doit être faite concernant toutes les façons de dépenser pareille somme. Je tenais à ce que vous sachiez et assumiez par la suite vos responsabilités concernant le surnombre de suicides parmi les chômeurs, parmi les futurs retraités pauvres, parmi les médecins, ... "

5) ...il y a en a plein !

Il s'agit juste d'écrire des lettres qui feront que les responsables-coupables (Hollande, Valls, Touraine) penseront à l'affaire du sang contaminé, et envisageront déjà leur défense en cas de procès sur un thème évoqué par de ces lettres, chacune étant envoyée par des centaines de médecins. 
Ils devront se dire :
Ca va être dur de prétendre "j'ai estimé que c'était sans importance" alors que 100 médecins m'avaient alarmé(e) sur ce sujet ?


Assez de lamentations et de "quand il y aura le TPG, je ferai comme ça, na !...." : AGISSONS TOUS de façon STRATEGIQUE ET CONCERTEE, et il n'y aura pas le TPG, ni les réseaux !


*En ce qui me concerne, je me suis suffisamment exprimé là-dessus : si la politique de ce gouvernement est socialiste je ne comprends plus rien à rien.  (Zigmund)

samedi 11 avril 2015

ma déclaration

 Depuis quelques années, j'avais renoncé à ce sport malsain qui consiste à publier ici ma déclaration de revenus  dite "la 2035". (coming out fiscal /  j'aurais du faire tueur à gages /le #Nanti vous salue bien ).

              Je m'étais lassé de  cet exercice à la limite du strip tease.(rien qu'avec ce mot je sens que je vais attirer plein de monde sur ce blog !)
Mais il se trouve que la donne a changé :
- notre cynique de tutelle est sur le point de faire passer une loi santé liberticide ( pour ceux qui ignorent tout des dangers de cette loi,  le plus simple est de vous brancher sur le site de l'UFML )
-avant de faire présenter sa loi, elle a utilisé  dès  son arrivée les médias pour coller aux médecins une image de #Nantis. Je vous laisse apprécier la manoeuvre venant d'une ministre soumise à l'ISF. 
- il se trouve que face aux  évènements récents, j'oscille en permanence entre colère et découragement voire dépression.
A ce jour, j'ignore encore quelle sera ma décision lorsque la loi santé sera actée :
-retraite anticipée  : Bled La Forêt, désert médical  pleurera son ophtalmo parti sans successeur 
-déconventionnement ? parce que malgré mes belles idées de "gôche"  il arrive un moment où "trop c'est trop ! "
- ou désobéissance  type objection de conscience ; parce que cette loi est un vrai déni de démocratie, selon moi le pire depuis le mépris du vote négatif lors du  référendum du traité de l'union européenne.
par exemple mettre le feu à ma carte CPS ( et non pas démolir publiquement mon boitier de télétransmission  que j'ai bien l'intention de revendre)  
je rappelle que je suis en grève de télétransmission depuis fin septembre 2014 .



Depuis septembre 2012 j'envoie machinalement  l'obsessionnelle #BaguetteNantis tous les jours (sur twitter, face book, et google plus)   mais je suis aujourd'hui bien conscient que la valeur de nos honoraires bloqués depuis des décennies au plus bas de l'échelle européenne n'est qu'un épiphénomène.
Communiquer sur nos honoraires pour expliquer notre opposition à la  loi santé  comme l'ont fait certains syndicats (tellement horizontaux qu'ils creusent) est une erreur grave.C'est occulter les aspects pervers de cette loi contre laquelle nous nous serions levés même si la valeur du C ou CS était correcte.(article 47

Ce qui est grave monstrueux et honteux  c'est que sous couvert d'une mesure soit disant sociaaale (le TPG)  on démolit tout le système de santé de ce pays en le remettant aux mains de la finance et en détruisant la déontologie.

Voici donc ma 2035  de 2014 schématisée pour éviter que ce soit trop chiant)
recettes encaissées 78000 €  d'où on retire  tout ce qui suit :
loyers 5600€ 
salaires et charges sociales 19300€ 
petit outillage  1870 €
assurances professionnelles 2200
transports hébergements frais de congrès 3000€
chauffage eau gaz électricité  1800€
impots CSG  déductible 2000€
charges sociales obligatoires 5000€
charges sociales facultatives  4100 €
fournitures bureau  téléphone  2000€
cotisations syndicales 800€ 
"petits postes " en vrac : cotisation foncière entreprises, frais bancaires, entretien réparations frais divers gestion  ~2000€
on arrive à un bénéfice de 26000€  pour 2014  auxquels s'ajoutent 3800€ annuels de vacation hospitalière.

Inutile de venir me dire que je ne bosse pas assez ; être considéré comme une sous merde  (mais une sous merde "nantie forcément nantie") par les médias et les politiques ne me donne pas envie de travailler 60 heures par semaine,  ma santé m'interdit de tenir ce type de rythme, de plus au début de cette année 2014 Ma Zigmund s'est éteinte et j'ai eu d'autres priorités que "consulter plus pour gagner pareil".
 Maintenant, je crois que même si nous sommes minoritaires à obtenir ce type de résultat, nous ne sommes pas si exceptionnels. 
Le secteur 1 est une prison dont je n'ai pas pu sortir, les résultats de mes confrères publiés dans les médias sont 4 à 5 fois supérieurs. Mais les chiffres sont traîtres qui mélangent médecins secteur 1 et chirurgiens secteur 2, voire s'offrent l'amalgame recettes encaissées = bénéfice ! Ceci permet aux médias de  nous coller cette étiquette de nantis.
Il est clair que  même si j'étais en mesure de doubler mon temps de travail, j'aurais du mal à parvenir à la moyenne mise en lumière par les médias. Et si j'y parvenais, une part conséquente du bénéfice supplémentaire serait engloutie par le salarié qui gérerait l'administratif (qui me prend 20% de mon temps libre).       
Rassurez vous, on vit assez confortablement avec ce type de revenus : c'est le salaire d'un professeur ou d'un infirmier en fin de carrière , et comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois : beaucoup de gens aimeraient gagner ne serait ce que  la moitié de cette somme.
Ne vous inquiétez pas : si je ne suis pas nanti, je suis riche très riche
la musique, 
l'étude, les livres, l'amitié, une santé correcte, l'harmonie dans ma vie personnelle sont des luxes  que beaucoup peuvent m'envier et dont je profite pleinement. 



mercredi 8 avril 2015

L'article 47 de la loi santé


Article à lire et à commenter sur le site de l' UFML
Dr Jérôme Marty  UFML  
Sur l'article 47 ...
 L'état devient, par l'article 47 de la Loi santé,  propriétaire des données individuelles des patients qui acceptent  leur ouverture à l’appétit, s’il s'y trouve un intérêt public et les livre aux organismes privés,  si ceux-ci s'engagent à respecter la "conformité de la CNIL".
Ne jouons pas sur les mots, c'est la création d'une BASE PATIENT et c'est la porte ouverte à tous les abus ! C'est la négation du secret médical, c'est l'ouverture à la possibilité d'utilisation de ces données à des fins économiques mais surtout politiques !
 Immense est la responsabilité de ceux qui prônent l’ouverture de ces données !
 Nous médecins ne devons pas accepter la création de cette base, notre rôle est d'être les gardiens du temple, les gardiens de l’éthique. Notre rôle est de prévoir, pour ne pas subir ! Ce gouvernement dogmatique est dangereux, et plus dangereux encore est l’impéritie des députés de la majorité qui ne prennent pas le temps de lire et de comprendre la loi !
 Qui usent jusqu'à la corde des arguments ineptes et superficiels, pour justifier l'injustifiable, prenant ainsi l'exemple sur mesdames Touraine et Lemorton. L'une qui incarne sa propre loi et l’autre, ridicule à force de coups de mentons, et d'exemples fallacieux ! Tous deux archétypes d'une haine jamais atteinte à ce jour pour la médecine libre et indépendante. Toutes deux , symboles d'une déliquescence politique qui nomme experts des responsables sans connaissance et sans expérience autre que le dogme, l'idéologie et le pouvoir pour l'une, et le vide, toujours plus grand , toujours plus visible, pour l'autre, un vide qui , comme dans un tambour raisonne....
Soyons sérieux l'article 47 est une horreur qui ne trouve pas de personnalité indépendante pour le justifier en conscience, et la défense et la promotion organisée par Christian Saout alerte et inquiète.
 Christian Saout autre expert autoproclamé, aux conflits d'intérêts permanents que jamais il ne déclare avant que de flatter son égo par de maigres saillies à l'encontre de la profession médicale. Christian Saout chargé de mission par le ministère, Christian Saout responsable du CISS financée à 75 % par l'état...Christian Saout qui pourtant, par une porte dérobée, insonorisée, a abandonné la société qu'il dirigeait avec CELTIPHARM et SANTECLAIR pour l'exploitation de données de santé (ITS) tant cette exploitation sentait le souffre...Christian Saout qui sait donc, plus que tout autre, le risque pour les patients, mais qui pourtant, se place à l'opposé, de là où il devrait se trouver au regard du risque de viol des données... Touraine, Lemorton, Saout, bien d'autres responsables les accompagnent, sans qu'aucun d'entre eux ne puissent jamais affirmer ni le caractère inviolable des données, ni le caractère futur de leur exploitation suivant le régime au pouvoir.
 Il existe pourtant deux solutions, qui protégeraient les patients, nous tous.
 La première est l'anonymisation faite en amont, par le médecin : que les données ne portent jamais le nom du patient à leur sortie du cabinet du médecin et qu'aucun lien ne puisse être fait vers celui-ci : solution refusée par le ministère, qui de fait  et en conscience, accepte le risque et la menace de l'avenir.

La deuxième, au regard du progrès continu et exponentiel de la puissance informatique et de l'impossible lutte contre des volontés malveillantes est de ne pas créer cette base de données ! Telle n'est pas la volonté du gouvernement ! La base patient est un virus hautement létal cultivé dans une maison de papier ! La justification de sa culture voudrait en masquer le risque, notre rôle est de le dénoncer....jusqu'à la désobéissance face à une loi qui remet en cause les fondements mêmes de notre exercice.

samedi 4 avril 2015

Sortie d'Egypte

un petit post vite fait pas fatiguant  avant de reprendre la lutte contre la Loi Santé  (et de continuer ma 2035 qui est en stand by)
ce post est le pendant joyeux de cet ancien billet un peu triste  :  "Seder" . 
Je verrais bien une ministre aux 3 initiales bien connues dans le rôle du pharaon ...
Ne touche pas à notre liberté !
! שלח את עמי

A l'ami qui m'a fait connaitre ce lien, à ceux de ma famille qui passeraient ici, je souhaite une bonne et heureuse fête de pessah !



Un clip video de Aish.fr

https://www.youtube.com/channel/UC4_i7cYMdM0MkP-2ywVlhKQ
-------------------------------


mercredi 1 avril 2015

Tous Enfants d'Hippocrate

   Nous y sommes : à l'assemblée nationale les députés, nos députés, ceux que nous avons élus, discutent de la loi Santé.


 

Pendant que certains(petits bras et grandes gueules)  mettent les projecteurs sur les difficultés de mise en oeuvre du tiers payant généralisé ou sur la "nécessité" d'augmenter la valeur de la consultation de 2 €, (prêts à vendre les médecins pour 2€ ! ) un groupe de médecins a installé une tente devant l'assemblée nationale." Tous enfants d'Hippocrate", ils veillent notre système de santé, échangent avec les députés de tout bord et essaient de mettre en lumière les dangers cachés de cette loi .
Il est d'ailleurs étonnant, inquiétant que la majorité des députés n'ait pas lu la loi et qu'ils n'aient donc n'aient pas compris à quel point cette loi est dangereuse, liberticide et comment cette loi  sera dans un deuxième temps plus préjudiciable aux patients qu'aux médecins.  
J'entends ça et là que cette loi est une loi sociaaale, que nous sommes instrumentalisés par l'ump et le président sortant (que, comme Voldmort, on ne nomme pas ici).
http://lerhinocerosregardelalune.blogspot.fr/2013/08/lettre-un-president-normal.html

Je crois comme l'ont déclaré mes amis sur twitter qu'il suffit d'être de gauche en ce moment pour ne pas être d'accord avec le PS :
- la vente de la santé aux mutuelles c'est de gauche ?
-les franchises prélevées(celles que mst voulait supprimer avant 2012) directement sur le compte en banque des patients c'est de gauche ?
Je pense que le PS déroule tranquillement le tapis rouge à la droite ou à l'extrême droite.
Au mieux nos élus sont inconscients et c'est grave, au pire ils sont conscients et c'est machiavélique.
Les clivages droite gauche  s'estompent devant la gravité de cette loi.
Croyez bien que les médecins préfèreraient consulter, soigner leurs patients que passer une semaine à camper tous les jours devant l'assemblée nationale en supportant l'indifférence et le mépris de ceux qui ne voient rien venir.
Nous tous enfants d'Hippocrate restons debout et vigilants !
tous renseignements et videos sur le site de l'UFML