mercredi 2 août 2017

Les 30 ans des rencontres Jasnières




 
C'est une base de loisirs sans grande originalité,  avec un plan d'eau et un camping,  comme il en existe un peu  partout.

 



Pour moi et quelques amis (dont quelques confrères) c'est pendant quelques jours le plus bel endroit du monde puisqu'on y pratique le tai chi  sous forme de rencontres. 
Si votre dos se plie correctement, vous y  campez dans des conditions pas faciles, avec un nombre limité de sanitaires douteux, une absence d'ombre, une chaleur écrasante rendant tout espoir de sieste illusoire. On ne peut plus se plaindre du bruit : les fiestas sont bien plus réglementées qu'autrefois avec un couvre feu  à 22 heures.
En fait, quelle que soit l'option choisie, (camping ou hébergement pour petit bourgeois fatigué en gite ) on dort peu, et les réveils à 6 h sont éprouvants surtout que le temps manque pour un café.
Le matin, on se traîne aux ateliers : bâton, épée, éventai, tui shou (= poussée des mains en tout genre). Une pause entre les deux ateliers du matin soit au camping soit au bistrot de la base de loisirs mais, horreur, il y a du robusta dans le café.
Après le repas, on choisit  : sieste ou dégustation de  thés  fermentés de taiwan ; la théière (qui est un lot pour une tombola) pèse 6kg et contient 10 litres. 



  


  

C'est  sur le terrain "la prairie"  qu'ont lieu les démonstrations, certaines sont vraiment belles et impressionnantes. L'après midi se poursuit  par le tui shou libre pour ceux qui le souhaitent. 

Le tui shou ou poussée des mains ressemble à la fois  à une danse et à un combat. Le but, s'il devait y en avoir un, serait de faire perdre l'appui au partenaire(dans la version fixe) ou d'accepter, d'absorber la poussée de l'autre. Toute violence  est bien sûr interdite,* (sinon autant  prendre une arme...), il faut apprendre à mettre son égo en veilleuse, car dans ce genre de confrontation, même ceux qui affirment ne pas craindre de perdre peuvent être pris au piège. 
Pratiqué avec des amis, des gens de confiance, ou avec des enseignants, cette activité  est un vrai bonheur, souvent  des rires fusent de part et d'autre, difficile d'expliquer  exactement pourquoi on rit. Une cloche à vache  résonne toutes les 10 minutes  comme pour un speed dating  et on change de partenaire.   
Cette année, nous fêtions les 30 ans des rencontres Jasnières. Pour cette occasion, des ateliers  festifs ont été organisés : les mots, le dessin, et les percussions.


Le samedi  soir, Bob et son orchestre nous ont offert  un concert mémorable. 
Le dimanche, la cérémonie de clôture  a eu lieu sur la prairie. Chacun de nous  portait un chapeau chinois noir ou blanc  réversible. Nous avons constitué une double spirale pour dessiner  un Yin Yang  pendant qu'un drone immortalisait une vidéo du dessin final. 
A la fin de cette "colonie de vacances pour adultes" nous nous sommes séparés en échangeant nos mails, et en promettant de revenir l'année prochaine, et, comme chaque fois, je rentre crevé et regonflé, heureux et  triste à la fois
* le tui shou :  dance ou combat ?

 Merci aux amis qui m'ont fourni photos et vidéos.
  


6 commentaires:

  1. ben dis donc!!! j'avais mis un comm avec un lien, dès la parution de ton billet... et pfuittt!
    sparito!
    (je hais blogspot LOL)

    RépondreSupprimer
  2. suis désolé (over blog était bien pour les comms mais pour le reste c'est devenu ingérable )
    bises à toi et bel été qui continue

    RépondreSupprimer
  3. Très heureux anniversaire, cher Docteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Walrus j'ai été déconnecté pendant mon anniversaire (visite à Pa Zigmund) et je suis toujours aussi speed et bien trop speed pour revenir aux défis tout juste un rapide passage sur le blog des blogamis que je n'oublie pas . les vacances ont ceci de frustrant : on croit on imagine qu'on va faire plein de choses et on se retrouve épuisé à la fin de l'été en ayant fait le 10 ième et sans avoir eu l'impression de s'être reposé . je crois que je vais dormir pendant les 8 jours de mes vacances à la mer ... j'espère que ça suffira

      Supprimer
  4. Ben alors. Mon com' n'est plus là. L'a-t-il jamais été ?
    Je disais que j'avais aimé le taichi. QUe j'avais essayé de nouveau mais que la prof était trop martiale pour moi, pas assez comtemplative. En plus les soucis de santé ont commencé et j'ai lâché l'affaire.
    J'aimerais bien retrouvé un prof comme Bernard, notre prof suisse qui nous disait sans rire : " vous girez le pied à nonante degrés."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pareil pour Adrienne qui a vu son comm effacé et je ne sais pas ce qui s'est passé . Malgré le lumbago, je m'accroche toujours .Ma progression en tai chi m'a poussé vers des pratiques plus martiales mais j'enrage de me trouver bloqué du fait de mon dos de mes genoux etc bref j'ai pris un coup de vieux :-) sinon les applications "martiales" (toujours dans le respect de l'autre) sont vraiment ce que je préfère alors que je détestais ça au début

      Supprimer

c'est à vous de réagir ....