lundi 31 août 2009

carte postale de bretagne


30 Août 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #vacances
Depuis quelques  années, nous avons pris l’habitude de  louer un appartement à Locmariaquer.
Là nous retrouvons des amis qui  sont quasi nos voisins : pris par nos activités, nous n’avons pas le temps de nous rencontrer pendant l’année. Nos amis ont une jolie  boutique saisonnière dans le coin. Faire un pub directe pour leurs belles créations risquerait de localiser le rhinocéros…Donc nos amis travaillent, et nous les rejoignons le soir, ou pour quelques excursions.

L’excursion de cette année s’est faite à Belle Ile, par une journée grise …peut être est ce pour çà que l’ile ne nous a pas conquis. Sauzon est  pourtant un port plein de charme,  le restaurant du phare (accueil et nourriture +++) est une bonne adresse. Nous en revenons à notre premier coup de foudre :   de toutes les iles c’est la Houat qu’on préfère.



(une  mention spéciale pour Berder où j’ai de bons  souvenirs de stages de tai chi et d’un stage de go).
Les huit jours se passent donc en lecture de romans ou sudoku, repos, rencontres avec les amis artisans du coin, pique niques sur la plage, visites de dolmens, passage devant les alignements de Carnac histoire de vérifier que les menhirs n’ont pas bougé.
Je n’ai jamais oublié la fascination de ma première rencontre avec le site il y a bien longtemps. Il est moins impressionnant maintenant que des grilles le protègent.
Il  y a eu aussi une ballade en bateau pour revoir le cairn de Gavrinis à bord du Mane Elisabeth , un sympathique bateau . Tout en admirant les iles du golfe qu’on frôle, on écoute du jazz ou de la musique irlandaise.
Le dernier soir, a été consacré à une dégustation d’huitres  au « petit chantier »directement chez Miriam l’ostréicultrice. Bonheur total, et en cas de fraicheur nocturne,  Miriam prête  polaires et doudounes.
Un petit tour chez l’ami Fred qui liquide  malheureusement  son épicerie fine :   je regarde avec nostalgie  le comptoir ancien, la balance, les bocaux d’épices ; nous achetons du champagne, toutes sortes d’épices, des savons, des huiles essentielles, je n’ose prendre des photos de l’intérieur pour éviter d’augmenter la peine de Fred.
Juste avant le départ, dernier pique nique avec les amis  sur la plage des pierres plates.  Le temps est superbe, il y a du vent : mon cerf volant accepte de s’élever dans le ciel,  les filles  ramassent des coquillages et des galets histoire d’emporter un peu de mer avec nous.



z


samedi 29 août 2009

autour d'un mur


28 Août 2009 , Rédigé par ZigmundPublié dans #around l'escale



Çà se passe quelque part en Bretagne. Adrien a décidé de reconstruire autour de son commerce saisonnier un mur. Attention pas n’importe quel mur (oui, le mur d’Hadrien, bien sûr) mais ce mur là est en vraies pierres, et comme Adrien est du genre méticuleux, il monte son mur pierre par pierre à l’ancienne, comme un puzzle pour haltérophile. C’est beau, çà prend du temps, les gens passent et certains s’arrêtent et s’extasient. La pose du linteau a été assez sportive et ce jour là on a vu quelques voisins et passants accourir pour aider à la mise en place. Cette année, le mur dépasse la hauteur d’un homme, le mur a belle allure, et Adrien, profitant des beaux jours s’est remis au travail. Et depuis quelques jours Pierre, le vagabond observe, admire, discute puis propose son aide bénévole à Adrien….lequel est tenté d’accepter, surtout parce qu’il voit que çà fait plaisir à Pierre. Malheureusement, il réalise que dès qu’on verra Pierre au pied du mur avec lui, il se verra accuser de travail dissimulé, les gendarmes passent régulièrement, le coin est chic, une dénonciation difficile à contrer ne tarderait pas.. . 

Pierre raconte qu’il a dormi dans un petit local près des toilettes publiques et qu’au matin, les gendarmes ont trouvé qu’il mettait trop de temps à évacuer les lieux, alors, ils lui ont pris ses affaires qu’il n’a pu récupérer que dans l’après midi. A la sortie de la messe, Pierre a tendu sa sébile, sans déranger personne, sans rien dire, et là c’est le curé qui est sorti de son église pour virer Pierre… Que quelqu’un garde une place au chaud en enfer pour ce curé. Pierre est reparti vers des cieux plus solidaires. Sans rapport avec cette histoire (quoique…) l’enseigne (très jolie d’ailleurs) d’une banque. 

z

architecture irréfléchie



Une petite école  en Bretagne.




Sur le toit de l’ancienne école,(2 étages) sont collés des ballons, comment sont ils arrivés là ? Les enfants responsables  sont ils devenus champions de basket après de tels lancers ?
En face, se trouve le nouveau bâtiment,  dans le style « breton moderne », d'une esthétique discutable (mais il y a pire...). A deux endroits, le toit descend  par une pointe acérée assez basse, suffisamment pour blesser un enfant qui court sans regarder devant lui en essayant de prendre du recul pour lancer un ballon sur le toit d’en face. Pour cacher les traces de sang des gamins, éviter les accidents, pleurs, voire procès, un pneu découpé  du plus bel effet architectural  a été collé sur la pointe acérée.

O combien de gamins  qui sont partis confiants, qui  de l'ardoise traîtresse ont tâté le tranchant ! 

z