mercredi 28 septembre 2011

vite fait mal fait


 
Casus belli
Mr Fasquelle , rapporteur de la loi consommation , dont la  discussion commence aujourd'hui à l'Assemblée  Nationale veut libéraliser la vente de produits d'optique , même pour les enfants.
Lunettes, lentilles, et produits d'entretien seraient en vente libre . 
AMENDEMENT N° 463
présenté par
M. Fasquelle
----------
ARTICLE 5 BIS
Compléter cet article par les six alinéas suivants :
« II. – Au premier alinéa de l’article L. 4362-10 du même code, les mots : « datant de moins de trois ans » et les mots : « à l'exclusion de celles établies pour les personnes âgées de moins de seize ans et » sont supprimés.
 
Ben voilà on y est :
pourquoi aller voir l'ophtalmo pour refaire les lunettes des enfants ?
Il parait que ce député s'intéresse au droit  européen...
Là est bien le problème ...
Là est l'Europe du commercial qui prime sur la vie des gens et sur leur santé .
Cette Europe là n'est pas la mienne.
Donc disais-je : " nous y voilà"  :
on squizze les ophtalmos et leurs vilains délais de rendez-vous et on file directement chez l'opticien qui vous attend de pied ferme (et l'oeil sur la calculatrice )

(OK je généralise méchamment ...promis,  j'arrêterai de généraliser comme ça le jour où on arrêtera de former plus d'opticiens qu'il n'y en a besoin ) 
 
Or le passage par un ophtalmologiste (pour un enfant , mais aussi pour un adulte) est un dépistage , une prévention .
Nous voyons tous les jours des enfants (ou des adultes) qui n'ont pas été traités, dont la maladie n'a pas été dépistée parce qu'ils ne se sont souciés que des lunettes que l'opticien s'est empressé de leur vendre .
des exemples :
microstrabismes, strabismes, amblyopies non dépistés
glaucome congénital , toxoplasmose oculaire, kératocone  non diagnostiqués etc...
Pour toutes ces pathologies, l'enfant ne se plaint pas ou peu, les lunettes ne règlent pas tout, l'étude des lunettes (= la réfraction) est et doit rester pour un oph un prétexte à un dépistage.
Si  cet amendement passe, il faudra que le vendeur de lunettes soit prêt à assumer les conséquences juridiques d'une perte de chance, du retard de diagnostic d'un rétinoblastome, d'un gliome du nerf optique, d'un glaucome congénital ou juvénile, d'une amblyopie par anisométropie ou d'une amblyopie strabique.  
 
Les lunettes d'un enfant de moins de dix ans se font et doivent se faire sous skiascopie après instillation d' un collyre au cyclopentolate ou à l'atropine . Sans skiascopie les lunettes d'un jeune enfant  sont le plus souvent fausses ou inefficaces. Les marchands prendront ils le risque de mettre des gouttes qui ne sont pas inoffensives dans les yeux des enfants  pour leur vendre des lunettes ?
La collusion prescription /vente  mène fréquemment à des abus ou à une tromperie.
Avec la vente de lentilles sur internet sans contrôle  ophtalmologique, nous voyons augmenter les complications infectieuses voire les abcès sous lentilles.
Voilà , ce post coup de gueule est lui aussi "vite fait -mal fait" , il reprend les arguments de certains de mes confrères dont je partage l'avis.
Nous autres ophtalmologistes, nous sentons attaqués de partout,
-par une partie des opticiens opt*métristes* qui veulent gérer la réfraction pour vendre,
-par les politiques de tous bords qui nous reprochent nos délais, alors qu'ils ont organisé la pénurie d'ophtalmologistes depuis 20ans
-par une partie du public, de nos confrères généralistes qui nous voient comme un groupe corporatiste accroché à nos intérêts. Peut être le sommes nous, pas plus pas moins que les autres, à cette différence près : on nous a enseigné comme à tout médecin, l'importance du dépistage et de la prévention, on nous a formés, non comme des commerciaux mais comme des soignants soucieux d'abord de l'intéret de nos malades. Et l'intérêt de nos malades, enfants ou adultes, ce n'est pas des lunettes  ou une pseudo réeducation "vite fait, mal fait "
Enfin, le sujet est très sensible parce que de gros intérêts financiers sont en jeu.**
 
Et comme je suis un vieux schnok très peu patient sur le sujet, je m'offre le droit d'éjecter tout commentaire désobligeant .
 
 
*j'ai fait la promesse de ne jamais écrire ce gros mot complètement pour ne pas salir mon blog .
**
 
 
 

jeudi 22 septembre 2011

Cap à l'Ouest !





---
Les grains de sable continuent de s'accumuler dans mon sablier perso.
rien de grave ... rien que du matériel (internet, scanners...) mais prise de tête et  agacement maximum.