samedi 31 janvier 2015

un dimanche à Bled la Forêt





La dernière fois que tu es venu, c'était il y a 10 ans.
Ca avait été la panique générale pour donner un air humain à la maison.
Ma était venue  avec toi, j'avais examiné vos yeux ; comme j'avais peur d'abuser de ta patience avec une consultation trop longue, je n'avais pas voulu voir ce qui diminuait ton acuité visuelle, et j'avais laissé un confrère moins impliqué poursuivre la prise en charge.
La peine de la disparition de Ma n’a pas entamé ta passion pour le cinéma, et accompagné d’une amie de longue date, tu as repris le chemin des salles obscures.
Or, la copine cinéphile  a besoin de voir un ophtalmo pour  lui dire  ce qu’un confrère pressé n’a pas  su expliquer ...


En échange d'un RDV rapide un dimanche,  elle et son mari t'ont amené à l'Escale.

 Dans les jours précédents, ce fut "branle bas de combat et panique générale", pour donner un semblant d'ordre au rez de chaussée de la maison. Cette fois ci ranger la Table pour te  recevoir était insuffisant, il fallait aussi ranger les alentours, faire ce qui n'a pas/ jamais été fait :  faute de temps, ou par flemme,  fatigue, maladie, découragement attachement maladif à trop de souvenirs encombrants et inutiles

Le matin, alors que je me félicitais d'avoir vidé la Table en temps et en heure, Sat et El puis Jako (les "enfants") sont venus prêter main forte ;  ils ont regardé le résultat d'un oeil sévère et critique,  m'ont envoyé en cuisine faire un café et se sont attaqués aux alentours de la Table que j'avais négligés : 
-la maie dont  personne n'avait revu le dessus caché sous les amoncellements de factures à classer, d'origamis réussis ou ratés, de cartes postales, de revues d'ophtalmologie à lire d'urgence.
- le bureau également : tiens  il y avait un bureau sous ces amas de stylos, de papiers, d'ordis portables foutus, de livres, de cassettes audio ? 
Tout a disparu dans des caisses habilement camouflées  pour donner une allure factice de propre et de "rangé". 
De mon côté, je me sentais honteux de tous ces trucs accumulés et d'être incapable de les aider et je repensais avec effroi à mon texte testament écrit pour les défis du samedi : la promesse
A t'on le droit de laisser un tel désordre (qui finira par être un jour posthume)  à ses enfants ? 
(Pa j'espère que tu ne lis pas ces lignes)
Le décor était planté ; les pièces du rez de chaussée avaient une allure humaine, le champagne était au frais, le vin chambrait, et le repas mijotait doucement en cuisine.

A mon cabinet, tu as regardé mon univers, mes appareils. Je crois que tu étais fier de trouver les photos de tes grands-parents de ton père et de tes oncles et tantes ; tous veillent en quelque sorte sur ma consultation. 


Avant de retourner à la maison, nous avons fait un petit tour dans Bled la Forêt.

Ce fut un repas agréable, animé et détendu . 
Pour le dessert, nous avions confectionné, en suivant scrupuleusement la recette, le gâteau au chocolat de Ma. (d'après Sat et El, grands amateurs, nous approchons du goût incomparable de l'original)
 Sat et El ont raconté l'avancement des travaux de la pièce centrale de leur maison qui devra être finie  pour accueillir leur bébé à la fin de l'été.
Je vais passer dans le clan des "papis pour de vrai" !
 Tu as vu tes petits fils sous un jour bien différent : responsables et solidaires, ils ont pris en charge deux jeunes adultes avant d'être eux mêmes parents.
Tu as vu ce que nous avons fait de l'Escale : une maison ouverte, un lieu d'accueil joyeux et bordélique .A la limite ce désordre insupportable parfois étouffant,  fait le charme du lieu.   

Peut être as tu été peiné de ne pas voir de photo de Ma ; si tu avais posé la question, je t'aurais dit que l'image de Ma reste pour l'instant au plus profond de moi et qu'il est trop tôt pour la placer dans un cadre.
Mon coeur se serre à l'idée que tu ne pourras pas souvent revenir nous rendre visite dans notre univers.
A un proche qui s'étonnait que j'accepte de faire une consultation un dimanche pour quelqu'un qui aurait pu assez facilement forcer la porte d'un ophtalmo plus proche,  j'ai répondu que pour que mon papa vienne me rendre visite chez moi, j'étais prêt à ouvrir mes RDV le dimanche pour tous les amis qui voudront bien l'amener jusqu'ici. 
Eh les nombreux amis de Pa ! une consultation ophtalmo avec un délai ridicule, un dimanche, sans dépassement, en secteur 1 ça vous intéresse ?  c'est possible ! 
Ce post ne serait finalement qu'une pub déguisée : l'ophtalmo de Bled la Forêt réduit les délais de rendez-vous !




samedi 24 janvier 2015

la légende des fresques


Il y eut un 11 janvier où tout le monde était Charlie.
Souvenez vous  des rues noires de monde et des beaux discours sur la liberté d'expression et le droit à la caricature.
Or, une semaine plus tard, le monde découvrait que dans leurs salles de gardes, les internes ont depuis longtemps pris l'habitude d'exercer leur liberté d'expression par des fresques sur les murs. 

mercredi 14 janvier 2015

Charlie ...

incapable d'écrire là dessus ,.. juste quelques images et vidéos ---------------------
 (photo libération )


 

 

 

 ----------------------