mercredi 8 avril 2015

L'article 47 de la loi santé


Article à lire et à commenter sur le site de l' UFML
Dr Jérôme Marty  UFML  
Sur l'article 47 ...
 L'état devient, par l'article 47 de la Loi santé,  propriétaire des données individuelles des patients qui acceptent  leur ouverture à l’appétit, s’il s'y trouve un intérêt public et les livre aux organismes privés,  si ceux-ci s'engagent à respecter la "conformité de la CNIL".
Ne jouons pas sur les mots, c'est la création d'une BASE PATIENT et c'est la porte ouverte à tous les abus ! C'est la négation du secret médical, c'est l'ouverture à la possibilité d'utilisation de ces données à des fins économiques mais surtout politiques !
 Immense est la responsabilité de ceux qui prônent l’ouverture de ces données !
 Nous médecins ne devons pas accepter la création de cette base, notre rôle est d'être les gardiens du temple, les gardiens de l’éthique. Notre rôle est de prévoir, pour ne pas subir ! Ce gouvernement dogmatique est dangereux, et plus dangereux encore est l’impéritie des députés de la majorité qui ne prennent pas le temps de lire et de comprendre la loi !
 Qui usent jusqu'à la corde des arguments ineptes et superficiels, pour justifier l'injustifiable, prenant ainsi l'exemple sur mesdames Touraine et Lemorton. L'une qui incarne sa propre loi et l’autre, ridicule à force de coups de mentons, et d'exemples fallacieux ! Tous deux archétypes d'une haine jamais atteinte à ce jour pour la médecine libre et indépendante. Toutes deux , symboles d'une déliquescence politique qui nomme experts des responsables sans connaissance et sans expérience autre que le dogme, l'idéologie et le pouvoir pour l'une, et le vide, toujours plus grand , toujours plus visible, pour l'autre, un vide qui , comme dans un tambour raisonne....
Soyons sérieux l'article 47 est une horreur qui ne trouve pas de personnalité indépendante pour le justifier en conscience, et la défense et la promotion organisée par Christian Saout alerte et inquiète.
 Christian Saout autre expert autoproclamé, aux conflits d'intérêts permanents que jamais il ne déclare avant que de flatter son égo par de maigres saillies à l'encontre de la profession médicale. Christian Saout chargé de mission par le ministère, Christian Saout responsable du CISS financée à 75 % par l'état...Christian Saout qui pourtant, par une porte dérobée, insonorisée, a abandonné la société qu'il dirigeait avec CELTIPHARM et SANTECLAIR pour l'exploitation de données de santé (ITS) tant cette exploitation sentait le souffre...Christian Saout qui sait donc, plus que tout autre, le risque pour les patients, mais qui pourtant, se place à l'opposé, de là où il devrait se trouver au regard du risque de viol des données... Touraine, Lemorton, Saout, bien d'autres responsables les accompagnent, sans qu'aucun d'entre eux ne puissent jamais affirmer ni le caractère inviolable des données, ni le caractère futur de leur exploitation suivant le régime au pouvoir.
 Il existe pourtant deux solutions, qui protégeraient les patients, nous tous.
 La première est l'anonymisation faite en amont, par le médecin : que les données ne portent jamais le nom du patient à leur sortie du cabinet du médecin et qu'aucun lien ne puisse être fait vers celui-ci : solution refusée par le ministère, qui de fait  et en conscience, accepte le risque et la menace de l'avenir.

La deuxième, au regard du progrès continu et exponentiel de la puissance informatique et de l'impossible lutte contre des volontés malveillantes est de ne pas créer cette base de données ! Telle n'est pas la volonté du gouvernement ! La base patient est un virus hautement létal cultivé dans une maison de papier ! La justification de sa culture voudrait en masquer le risque, notre rôle est de le dénoncer....jusqu'à la désobéissance face à une loi qui remet en cause les fondements mêmes de notre exercice.

samedi 4 avril 2015

Sortie d'Egypte

un petit post vite fait pas fatiguant  avant de reprendre la lutte contre la Loi Santé  (et de continuer ma 2035 qui est en stand by)
ce post est le pendant joyeux de cet ancien billet un peu triste  :  "Seder" . 
Je verrais bien une ministre aux 3 initiales bien connues dans le rôle du pharaon ...
Ne touche pas à notre liberté !
! שלח את עמי

A l'ami qui m'a fait connaitre ce lien, à ceux de ma famille qui passeraient ici, je souhaite une bonne et heureuse fête de pessah !



Un clip video de Aish.fr

https://www.youtube.com/channel/UC4_i7cYMdM0MkP-2ywVlhKQ
-------------------------------


mercredi 1 avril 2015

Tous Enfants d'Hippocrate

   Nous y sommes : à l'assemblée nationale les députés, nos députés, ceux que nous avons élus, discutent de la loi Santé.


 

Pendant que certains(petits bras et grandes gueules)  mettent les projecteurs sur les difficultés de mise en oeuvre du tiers payant généralisé ou sur la "nécessité" d'augmenter la valeur de la consultation de 2 €, (prêts à vendre les médecins pour 2€ ! ) un groupe de médecins a installé une tente devant l'assemblée nationale." Tous enfants d'Hippocrate", ils veillent notre système de santé, échangent avec les députés de tout bord et essaient de mettre en lumière les dangers cachés de cette loi .
Il est d'ailleurs étonnant, inquiétant que la majorité des députés n'ait pas lu la loi et qu'ils n'aient donc n'aient pas compris à quel point cette loi est dangereuse, liberticide et comment cette loi  sera dans un deuxième temps plus préjudiciable aux patients qu'aux médecins.  
J'entends ça et là que cette loi est une loi sociaaale, que nous sommes instrumentalisés par l'ump et le président sortant (que, comme Voldmort, on ne nomme pas ici).
http://lerhinocerosregardelalune.blogspot.fr/2013/08/lettre-un-president-normal.html

Je crois comme l'ont déclaré mes amis sur twitter qu'il suffit d'être de gauche en ce moment pour ne pas être d'accord avec le PS :
- la vente de la santé aux mutuelles c'est de gauche ?
-les franchises prélevées(celles que mst voulait supprimer avant 2012) directement sur le compte en banque des patients c'est de gauche ?
Je pense que le PS déroule tranquillement le tapis rouge à la droite ou à l'extrême droite.
Au mieux nos élus sont inconscients et c'est grave, au pire ils sont conscients et c'est machiavélique.
Les clivages droite gauche  s'estompent devant la gravité de cette loi.
Croyez bien que les médecins préfèreraient consulter, soigner leurs patients que passer une semaine à camper tous les jours devant l'assemblée nationale en supportant l'indifférence et le mépris de ceux qui ne voient rien venir.
Nous tous enfants d'Hippocrate restons debout et vigilants !
tous renseignements et videos sur le site de l'UFML